L'Alamblog

Accueil | Contre-feux, revue littéraire | Les espaces de l'édition indépendante

Du bon usage des biographes (ou Du prix littéraire de la vie posthume)

Afin de servir un faramineux ami en veine de bourre-biographes, l'excellent Georges Walter nous fournit dans sa non moins excellente biographie de Poe*, qui devrait être en poche depuis belle lurette, une citation à méditer.
Une simple phrase qui, peut-être un peu tirée de son contexte, n'en garde pas moins toutes ses vertus. Disons-le, elle paraît foncièrement patinée de sagesse :

“George Meredith (1828-1909) fit disparaître délibérément tous les détails relatifs à son enfance et menaça un jour de hanter tout écrivain qui tenterait de publier sa biographie."

Peter Quennee (Quennell ?), A History of English Literature.

Nous aurons prochainement l'occasion de parler de Georges Walter, et de Michel Ohl puisque rapports ils ont, comme promis.

  • Georges WALTER Enquête sur Edgar Allan Poe, poète américain. — Paris, Flammarion, 1991 ; Phébus, 1998.

Commentaires

1. Le lundi 13 novembre 2006, 09:38 par Auguste Prévost

A propos de l'excellent Gerorges Walter et de "sa non moins excellente biographie de Poe", il y a dans ce livre, de l'aveu même de l'auteur, "des silences qui sont des lacunes peu glorieuses". Une édition de poche, effectivement, pourrait réparer.

2. Le lundi 13 novembre 2006, 10:59 par Eric Dussert

De bien belles lacunes, en effet, d'une lecture édifiante et d'un intérêt marquant : celui qui jamais n'a quêté les traces peut jeter la pierre.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet