L'Alamblog

Accueil | Contre-feux, revue littéraire | Les espaces de l'édition indépendante

Dernières nouvelles du Préfet Maritime

Fil des billets - Fil des commentaires

samedi 11 mai 2013

Les Oubliés ? la librairie leur ouvre ses portes !

flyer11.jpg



C'est ce soir, à 19 h 30

Des portraits d’écrivains récalcitrants avec Éric Dussert pour Une forêt cachée : 156 portraits d’écrivains oubliés. Avec la présence de Claude Brabant, animatrice de la revue Empreintes.



La Lucarne des Écrivains
115 rue de l'Ourcq
75019 Paris

samedi 4 mai 2013

Le Club des Neurasthéniques (1912) : découverte d'un roman de René Dalize inédit en volume

DalizeCOUV.jpg


René Dalize, marin de la Royale, imagina-t-il un seul instant être l'auteur du roman de l'été 2013 ?

Ce fut, il faut dire une grande excavation, et Il aura fallu attendre un siècle pour découvrir le "fameux" roman de René Dalize, Le Club des Neurasthéniques, dont on nous rabâche qu'il a beaucoup plu lors de sa publication en feuilleton... en 1912.

Depuis, plus rien... Il restait enseveli dans sa pile de journaux, au risque de disparaître tout à fait.

En attendant la première édition en volume de ce "grand roman d'aventures", vous trouverez ici même, et dès bien vite, une chronique inédite de l'ami de Guillaume Apollinaire, de Max Jacob, de Jean de Tinan, d'André Billy et du tout culturel montmartrois des grandes années : René Dalize.

DalizeBHVPApollinaireAde_ma.jpg

jeudi 2 mai 2013

Valère-Marie Marchand parle de la Forêt Cachée (Bibliomanie, Radio Libertaire)

Flyer_Bibliomanie_light.jpg

mercredi 1 mai 2013

Une prochaine surprise du Préfet maritime...

Dalize_signature.jpg



En ce jour de fête du farniente, il n'aura pas échappé aux lecteurs d'Une forêt caché qu'entre ses pages 285 et 287, il est question de René Dalize...

Figure-vous que ce personnage passionnant a manifesté certains talents que les sectateurs d'Apollinaire ont loué à juste titre... sans aller toutefois jusqu'à éditer ses écrits.

C'est ballot, songez-vous. Et c'est bien ce que s'est dit in petto le Préfet maritime, qui décida de retrousser ses manches pour retrouver le fameux "Club des Neurasthéniques" qui dormait dans la presse des années 1910...

A grands coups de pics, l'excavateur excava, copia, recopia et, finalement, à bout de souffle, parvint à plat ventre jusqu'aux bureaux de la maison L'Arbre vengeur. Celle-ci se fit un plaisir de programmer l'édition de l'un des grands romans d'aventure français de la première moitié du siècle dernier dans la collection "L'Alambic", toute désignée pour recueillir ce bijou de la littérature souple et élégante du siècle dernier — bijou qui manque naturellement, pour l'instant, à l'essai de Jean-Yves Tadié sur Le Roman d'aventures (Gallimard, 2013, "Tel").

Parution du bijou — en grand format — le 14 mai.

jeudi 18 avril 2013

Soirée Jean-Pierre Martinet à Caen (Imec, Festival Passage de témoin)

Costume_Adolphe_Marlaud.jpg


C'est ce soir, ne ratez pas la soirée Jean-Pierre Martinet si vous fréquentez le festival Passage de Témoin à Caen.

L'abbaye d'Ardenne (IMEC) accueillera Jérôme Bauche avec ou sans le manteau d'Adolphe Marlaud en la personne de Denis Lavant, lauréat du Silver Hugo du Meilleur acteur, qui lira Jérôme ou La Grande Vie.

Un débat animé par Rémi David regroupera Alfred Eibel, Thierry Boizet, Julia Curiel et Éric Dussert, ainsi que Denis Lavant, artiste interprète et fameux "Silver Hugo du Meilleur acteur". Le tout en partenariat avec la librairie Eureka Street.



Jean-Pierre Martinet La Grande Vie. Préface du Préfet maritime. — Talence, L'Arbre vengeur, 64 p., 9 euros
CouvMartinet.jpg



Illustration du Billet : "Le Manteau d'Adolphe Marlaud selon Denis Lavant", Copyright Draco Semlich 2011.

lundi 15 avril 2013

La forêt produit du papier

EDFC.jpg





"Que deviendrait la vie des œuvres, si nous étions privés de Dussert ?"
Pierre Jourde ("Dans la forêt des livres", blogs.nouvelsobs.com, 14 avril 2013)

« Dans le rôle du sherpa, Dussert ne cesse de nous rappeler que se laisser emporter par le fleuve de l’amnésie revient à se condamner au néant »
Gérard Guégan (Sud-Ouest, 10 avril 2013)

"Un livre fascinant, d'une érudition inouïe"
Christophe Bourseiller (France musique, La Matinale, 18 mars 2013, 7 h 22)

"Ecrit avec une grande classe, du style et une grande érudition."
Eric Naulleau (Paris Première, ça balance à Paris, 23 mars 2013)

"Son ouvrage généreux et amical ouvre au lecteur des horizons insoupçonnés."
Olivier Bailly (Evene.fr, 10 avril 2013)

"À la suite de Dussert, guide de haute lignée littéraire, on relit les Nouvelles en trois lignes de Félix Fénéon. On tchine avec Remy de Gourmont"...
Arnaud Le Guern (Causeur, 7 avril 2013)

"Un cas unique dans la littérature mondiale"
Jean-Louis Ezine (France Culture, 12 mars 2013)

"Un athlète complet du livre"
Jean-Claude Perrier (Livres-Hebdo, 8 mars 2013)

"L'élan affectueux et gaîment polémique de Dussert en fait autant de héros romanesques."
Evelyne Pieiller (La Quinzaine littéraire, 1-15 avril 2013)

"Pénétrer dans cette forêt cachée a quelque chose de joyeusement excitant"
David Vincent (Librairie Mollat, mars 2013)

"Le Valhalla des bouquinistes"
Jean Pommies (Bouquiniste, 27 mars 2013)

"Eric Dussert dont l'érudition est sans faille, fait revivre chacun en quelques pages, dans un style éblouissant plein de trouvailles savoureuses. Ces littérateurs sont souvent des personnalités incroyables, et Dussert donne furieusement envie de (re)découvrir leurs textes Un regal."
Denis Sénié (La Voix du Nord, 1er avril 2013)

"Il a fallu beaucoup d’excavations, de terres et de gravats rejetés avant de découvrir ces pépites injustement tombées dans l’oubli."
Philippe-Emmanuel Krauter (Lexnews.fr, 17 avril 2013)

"Ce livre à surprises met donc au défi le savoir de ses lecteurs. Qui a fréquenté comme moi les marges du romantisme, ou l’entourage de Baudelaire, n’a pas nécessairement autant de lumières pour éclairer d’autres massifs obscurs. Ah la belle forêt que voilà."
Stéphane Guégan (Moderne, motsdits.blog, 23 mars 2013)




Éric Dussert Une forêt cachée. 156 portraits d'écrivains oubliés. Préface de Claire Paulhan. - Paris, La Table ronde, 2013, 608 pages, avec un index, 20,60 €



lundi 8 avril 2013

Encore la forêt ?

EDFC.jpg





En sortant de la Cité universitaire où le Préfet maritime s'est entretenu avec Olivier Barrot - de Jean José Marchand, par exemple -, quelques coupures de presse toutes fraîches...


"Un cas unique dans la littérature mondiale"
Jean-Louis Ezine (France Culture, 12 mars 2013)

"Un athlète complet du livre"
Jean-Claude Perrier (Livres-Hebdo, 8 mars 2013)

"Un livre fascinant, d'une érudition inouïe"
Christophe Bourseiller (France musique, La Matinale, 18 mars 2013, 7 h 22)

"Ecrit avec une grande classe, du style et une grande érudition."
Eric Naulleau (Paris Première, ça balance à Paris, 23 mars 2013)

"L'élan affectueux et gaîment polémique de Dussert en fait autant de héros romanesques."
Evelyne Pieiller (La Quinzaine littéraire, 1-15 avril 2013)

"Pénétrer dans cette forêt cachée a quelque chose de joyeusement excitant"
David Vincent (Librairie Mollat, mars 2013)

"Le Valhalla des bouquinistes"
Jean Pommies (Bouquiniste, 27 mars 2013)

"Eric Dussert dont l'érudition est sans faille, fait revivre chacun en quelques pages, dans un style éblouissant plein de trouvailles savoureuses. Ces littérateurs sont souvent des personnalités incroyables, et Dussert donne furieusement envie de (re)découvrir leurs textes Un regal."
Denis Sénié (La Voix du Nord, 1er avril 2013)

"À la suite de Dussert, guide de haute lignée littéraire, on relit les Nouvelles en trois lignes de Félix Fénéon. On tchine avec Remy de Gourmont"...
Arnaud Le Guern (Causeur, 7 avril 2013)


"Son ouvrage généreux et amical ouvre au lecteur des horizons insoupçonnés."
Olivier Bailly (Evene.fr, 10 avril 2013)




Éric Dussert Une forêt cachée. 156 portraits d'écrivains oubliés. Préface de Claire Paulhan. - Paris, La Table ronde, 2013, 608 pages, avec un index, 20,60 €



samedi 16 mars 2013

La Forêt se signe aussi...

SalLivreT51a.jpg




jeudi 14 mars 2013

Le Préfet maritime publie un livre branché...

EDFC.jpg


C'est fait : les libraires ont ouvert les cartons, mis les livres en pile dans les boutiques, c'est réglé. Une forêt cachée a paru, on peut aller s'y promener.

Vingt ans après le premier portrait d’"Égaré" dans le Matricules des Anges, ce sont cent cinquante-six portraits d'écrivains oubliés, réédités dépuis et/ou à redécouvrir, qui sont réunis ici, avec un index pour s'y retrouver.

Des aventuriers, des fous parlants, des grandes âmes et des inspirés, une bas-bleu, quelques anarchistes, des poètes cosmiques, des modernistes, des Anciens, des bretteurs et des fortes têtes, des têtes en l'air, un précurseur du nudisme, des cinéphiles, des voyageurs, des coureurs de jupons, des incompris, des espoirs littéraires soufflés par les schrapnells de 1914 ou par les Nazis, des Beatniks et des traducteurs... Tout un monde se presse dans les six cent huit pages du volume, tout un monde qui espère en silence que l'on relise et que l'on apprécie l'un ou l'autre de ses livres.

"Un cas unique dans la littérature mondiale"
Jean-Louis Ezine (France Culture, 12 mars 2013)

"Un athlète complet du livre"
Jean-Claude Perrier (Livres-Hebdo, 8 mars 2013)

"Un livre fascinant, d'une érudition inouïe"
Christophe Bourseiller (France musique, La Matinale, 18 mars 2013, 7 h 22)



Éric Dussert Une forêt cachée. 156 portraits d'écrivains oubliés. Préface de Claire Paulhan. - Paris, La Table ronde, 2013, 608 pages, avec un index, 20,60 €



jeudi 7 mars 2013

Service de presse signé...

Liden_inbjudan.jpg


Ça y est, on a vu la bête !

Et on en a signé des exemplaires durant des heures...

Parution jeudi 14 prochain...

(Le jour même où sera donné le résultat du Grand Jeu de l'Alamblog !)



Eric Dussert Une forêt cachée. 156 portraits d'écrivains oubliés. — Paris, La Table ronde, 606 pages, 20,60 €



Illustration du billet : Klara Linden 2010 — Photo : Moderna Museet/Prallan Allsten

- page 3 de 16 -