L'Alamblog

Accueil | Contre-feux, revue littéraire | Les espaces de l'édition indépendante

Dernières nouvelles du Préfet Maritime

Fil des billets - Fil des commentaires

mardi 30 décembre 2014

Le Préfet est toujours dans l'archipel

pcana.jpg


Le Préfet maritime est toujours dans l'archipel.

Saurez-vous le trouver ?



lundi 22 décembre 2014

En cas d'urgence...

puntacana.jpg


Le Préfet est dans l'archipel.

En cas d'urgence, conservez votre calme.
Il va revenir.
Mais oui...
Pensez donc.



samedi 15 novembre 2014

Une nouvelle occasion...

cartonalamblog.jpg



Les 1001 Vies des livres
se signeront
Au Cabinet Chaptal
1, rue de Fleurus
le jeudi 27 novembre
à 18 h 30.
Et il y aura à boire.
Comme de juste.



mardi 13 mai 2014

Dès vendredi, Le Roc d'or de Théo Varlet est en librairie (la presse en parle)

varletrocdor.jpg





Après l'article de Claude Aveline, ces deux nouvelles pièces d'archive relative au livre qui permit à Hergé de dessiner L’Étoile mystérieuse :


LE ROC D'OR, par Théo VARLET (Librairie Plon 10 fr.). Sous l'effort de la finance internationale et de la plus basse politique, la livre est montée à 460 francs. C'est l'effondrement du crédit de la France, la banqueroute, la ruine. Mais voici qu'une terrible nouvelle emplit le monde d'angoisse un formidable raz de marée bouleverse les côtes des cinq continents. Un navire qui devait partir pour le pôle Sud est réquisitionné par le gouvernement et chargé, malgré la gravité de la situation monétaire, d'aller reconnaître les causes du cataclysme une éruption volcanique en plein océan Atlantique, croit-on. Or cette île est un bolide composé d'or et de fer. L'équipage français y plante le drapeau national et une première cargaison du précieux minerai est ramenée à Cherbourg, non sans de dramatiques incidents. Les autres nations se concertent la S. D. N. siège en permanence. L'Allemagne intrigue et surprend, par un de ses espions, la cause de la subite richesse française. Sous le coup des convoitises déchaînées par ce prodigieux événement, la guerre est près d'éclater, quand subitement l'île s'effondre par quatre mille mètres de fond. La France a triomphé, le franc est revenu au pair.
Un bon roman d'aventures par le traducteur des principales œuvres de Stevenson qui est à la fois un grand voyageur, un fin poète et un excellent romancier.
J. L.

La Revue Hebdomadaire (n° 14, 2 avril 1927).


et, last but worst, l’inénarrable abbé Beethléem dans ses hautes oeuvres :

Dans Le Roc d'or, Théo Varlet résout d'une manière originale et fort inattendue la crise financière dont souffre notre patrie. Juste au moment pi^iicc, c'est à dire quand tout semble perdu, il fait tomber du ciel, sous forme de bolide, un énorme roc d'or et de fer. Son sommet émerge au dessus des flots de l'Atlantique et forme une île nouvelle. Un navire français, I' « Erebus II », la découvre le premier et son capitaine y plante le drapeau tricolore. II fait plus, il garde le secret et rentre à Cherbourg avec une cargaison de pépites d'une valeur de huit milliards or. D'autres bateaux parlent à leur tour et reviennent chargés. C'est le salut : le franc remonte brusquement, atteint et dépasse le pair.
Cependant la S. D. N. se préoccupe de l'attribution de celte île nouvelle ; l'Allemagne qui, par ses espions et grâce à une « indiscrétion amoureuse », a découvert le fameux secret, menace la. France d'une nouvelle guerre, ses avions vont prendre leur vol. Mais voici que l'île s'effrite et s'effondre soudain dans la mer. Une seconde fois, la France est sauvée.
Sujet de brûlante actualité que l'auteur traite de façon très personnelle. Il y fait rentrer toutes sortes de questions, politiques et scientifiques : l'astronomie, la cosmogonie, la T. S. F., l'aviation, le péril jaune, etc. Il chante un hymne ému à la science, à la richesse, au « dieu or », au « dieu spéculation », au « grand cosmos », et cela, sur un ton qui trahit une arrière-pensée matérialiste et païenne. Par exemple, il appelle la Bourse « le tabernacle du monde » et les banques, les « coeurs sacrés de Paris. » « Les hommes en y pénétrant, ajoute-t-il, ont plus de piété vraie que dans les basiliques : croyants et incroyants s'y réunissent en une dévotion commune, celle de la richesse », etc.
Nous ne parlons pas du style, qui abonde en néologismes. Nous nous réduisons au point de vue moral et nous soulignons les réserves que nous avons faites : les lecteurs sont avertis.


Revue des Lectures (15 mai 1927).


Théo Varlet Le Roc d'or. Préface du Préfet maritime. - Talence, l'Arbre vengeur. 304 pages, 14,50 € Bientôt chez vous !

vendredi 2 mai 2014

Entre vos mains... Le Roc d'or !



varletrocdor.jpg





Il arrive !!!




dimanche 6 avril 2014

Autorisation de tirer la langue

tiretalangue.jpg


Le Préfet maritime causait dans le poste ce jour avec Antoine Perraud (Tire ta langue, France Culture) qui lui tirait les vers du nez à propos d'Une forêt cachée.

Voilà voilà.

samedi 1 février 2014

Le Roc d'or de Théo Varlet bientôt en librairie !

varletrocdor.jpg



Si Roc d'or a laissé un grand souvenir aux turfistes de l'Indochine des années 1936-1937 — ce cheval finissait souvent placé —, on est en droit de se demander si son propriétaire avait nommé ou non le cheval en référence au roman de Théo Varlet. Son succès d'estime justifie diablement cette hypothèse.
Pour l'heure, et avant d'éclaircir cette énigme sans importance, sachez, heureux mortels, qu'une nouvelle édition de ce grand roman d'aventures sera très prochainement sous presse.
Voilà qui réjouit, d'autant qu'une couverture somptueuse et colorée nous met l'eau à la bouche...


On en a parlé (en 1927) :

Après avoir traduit L'Île au trésor, de Stevenson, M. Théo Varlet crée lui-même l'île-trésor : il nous raconte la découverte d'un bolide énorme, qui chut du ciel pour le plus grand bien du franc et la mortification de la livre, grimpée jusqu'à 450. Les romanciers aiment ainsi de mettre leur patrie en danger, ou d'accroître celui qu'elle court, afin de pouvoir la délivrer avec plus d'éclat. Il faut avouer que la manière de M. Varlet est bien attachante. On admet facilement le secours céleste, on suite avec curiosité le déroulement des réactions et des troubles qu'il engendre. Naturellement l'Allemagne est mêlée au récit, et il y a un professeur espion de première force, qui utilise le microphone et se suicide lorsqu'il et découvert. Il y a la fille du professeur, qui n'est pas sa ville, parce que la mère eut le bon goût de tromper celui-ci : et par conséquent la jeune et belle Frédérique sera digne du héros, le docteur Marquin, homme d'esprit, dont le mérite est de se trouver sur le bateau qui découvre le roc d'or, et de relater un récit passionnant, auquel son amour ajouter une note nécessaire.
L'auteur du Démon dans l'âme et de La belle Valence, n'a pas cru déchoir en sacrifiant au roman d'aventures, et il a eu raison. Près du roman psychologique, celui-ci possède un rôle précieux : de délassement, de repos. A la manière des films où le nombre des péripéties nous fait mieux goûter la mollesse et l'immobilité de noter fauteuil, le roman d'aventures nous donne, sans porter atteinte au calme de notre esprit, un spectacle enchanté.

Claude Aveline



Chronique des lettres françaises, mai 1927, p. 422-423)


Théo Varlet Le Roc d'or. Préface du Préfet maritime. - Talence, l'Arbre vengeur. Bientôt sous presse !

vendredi 24 janvier 2014

La Forêt cachée à la libraire Terre des Hommes (Lyon 7e) demain samedi à 15 heures

EDFC.jpg





Lyonnoises, Lyonnois,

Le Préfet maritime sera demain en votre bonne ville, répondant sur le coup de 15 heures à une invitation de la librairie Terre des Livres.
86, rue de Marseille
69007 Lyon

Il s'entretiendra avec le libraire Fabrice Sivignon (1) de choses et d'autres, sans doute drôlement intéressantes, et probablement d'auteurs figurant au sommaire d'Une forêt cachée.

Il s'en fait une joie, d'autant que cela lui offrira l'occasion d'aller visiter Le Colporteur, de ramasser un vieil essai pas courant chez le Père Peinard (Quai de Saône) et de manger une cervelle de canuts en un bouchon choisi.



Éric Dussert Une forêt cachée. 156 portraits d'écrivains oubliés. Préface de Claire Paulhan. - Paris, La Table ronde, 2013, 608 pages, avec un index, 20,60 €





(1) Libraire d'ancien à l'enseigne du Colporteur, il est pour sa part installé 15 rue Royale dans le Ier.

jeudi 16 janvier 2014

Prochainement sur l'Alamblog...

aaabonzomvign.jpg


Prochainement sur l'Alamblog
Un dialogue entre un tout petit et une immense, des romans espatrouillants et fulminatoires, Aurèle Patorni et le Rossignol des massacres, des ateliers de curiosité en Tchékie, René Dalize et les mystères du pilotin Baudelaire, les nouveaux livres de Nathalie Constans, Constance Chlore, Jean-Yves Lacroix, Emile Brami, les épigrammes, analectes et recueils de pensées, une potentielle biographie de la comtesse Pastré, une anthologie de la poésie scientifique, deux ou trois nouveaux opus des maisons Claire Paulhan, Plein Chant, Vampire actif, Le Temps des cerises, et on passe. (Les Thugs par exemple.)

Ça promet 2014...

mercredi 1 janvier 2014

Des voeux, des voeux, oui, mais des colorés



Carton_2014_bas.jpg


- page 2 de 17 -