L'Alamblog

Accueil | Contre-feux, revue littéraire | Les espaces de l'édition indépendante

Les Vrais Coupe-Faim

Fil des billets - Fil des commentaires

mercredi 16 avril 2008

Bibliographie de la revue Roman

Roman3.jpg

N° 3. Profession : Romancier — printemps 1983 

Version originale (Fictions)
Le petit homme d’or (G.-O. Châteaureynaud)
La grand fille modèle (Sandrine Forge)
Les personnages, tout se paie (Catherine Rihoit)
Happy birthday, Max ! (Françoise Hamel)
Rassemblement III (Jean-Pierre Enard)
La cafetière en aluminium (Brigitte Peskine)
La mère unique (Rafael Pividal)

Version française (Profession : romancier)
Les aventures du romanesque ou les illusions retrouvées (François Coupry)
Une tête de poète, extrait d‘Illusions perdues (Honoré de Balzac)
Comment je suis devenu un E. T. (Jacques-Pierre Amette)
La nécessité du risque (entretien avec Bernard Pingaud)
Nous ne dormons jamais (Jean-Pierre Enard)
Antipathie, Antinomie (Claude Delarue)
Le cloisonnement (Rafael Pividal)
La manière et l’art (Dan Franck)
Le salaire de l’écriture, extraits de Profession écrivain (Jack London)
La colline inspirée, ou du narcissisme (entretien avec Colleen Mc Cullough)

Sous-titres (Magazine)
Des nouvelles du front (Catherine Rihoit)
Un ancêtre ambigu (Jean Métellus)
A la santé du Sauveur (Evane Hanska)
La vie provinciale 1. La micheline (Rafael Pividal)
Sanisette blues (Catherine Rihoit)
Polymère (Erik Orseann)
Dialogue de deux sourds d’une oreille (François Coupry)
La Question (J.-P. Amette, T. Cartano, G.-O. Châteaureynaud, F. Coupry, C. Delarue, J.-P. Enard, P. Fournel, D. Franck, F. Hamel, A. Mignard, R. Pividal, C. Rihoit)

lundi 7 avril 2008

Bibliographie des éditions éolienne & à hélice

vastoCastagno.jpg


Lancées dans la réédition et la publication d'inédits de Luc Dietrich, les éditions éoliennes/à hélice se sont très naturellement tournées vers l'autre grand homme, Lanza del Vasto qui fut, si l'on peut dire, et son maître et son complice.
Si l'on connaît fort bien Dialogue de l'amitié, et si l'on se souvient encore un peu que 2001 fut le centenaire de Lanza del Vasto, on imaginera l'intérêt de la mise en vente des deux nouvelles contenues dans le coloré recueil intitulé Andre del Castagno.
Deux nouvelles aussi brèves que fortes narrant deux jalousies où l'on perd la vie ou les yeux. Des peintres (le Vénitien séduisant versus le Florentin dur à la peine), un pâtre, deux drames.
Une veine inattendue chez del Vasto pour ceux qui n'en connaîtraient que la prose gourou.


Lanza del VASTO Andrea del Castagno, suivi de Idylle. Deux contes inédits, accompagnés de bois gravés de Xavier Dandoy — Paris, éditions éolienne, 2000, 48 p., 9 euros


éditions éolienne & à hélice
collectif de recherche fondamentale en ponctuation
6-8 rue Vulpian, 75013 Paris
01 53 80 20 33 — 08 71 49 33 13

vendredi 28 mars 2008

Se les bien tailler en pointe

crayons.jpg



Quand on a un peu vécu, quand on a un peu lu, on sait d'instinct où remplir son cabas. On sait aussi où nos ors, trop rares, devraient se diriger.
Pour ce qui concerne le Préfet maritime, votre serviteur, il sait que s'il en avait les moyens, il s'abonnerait à la production générale des éditions Plein Chant. Il l'a proposé naguère du reste au bibliopole qui n'y avait vu que du tracas. On en garde toujours un regret.
Reste que les publications de Plein Chant sont amenées à faire la joie de plusieurs générations d'amateurs des livres et de la littérature.
En attendant la fin des temps, nous avons eu la chance de pouvoir lire une plaquette étonnante d'Alain Galan publiée hors commerce par le dit imprimeur-éditeur. De la machine à appointir les crayons est son titre.
Sans dévoiler le fruit des recherches d'Alain Galan, qui sait bien faire la part des vertus du taille-crayon et de celles du canif, il n'est pas inutile de dire que l'on sait enfin d'où vient le crayon, où il va, et par où il est passé.
Et le nom de l'inventeur du taille-crayon. Un Français. Mais les Anglais revendiquent, peut-être à tort, l'invention du crayon de bois, dit aussi crayon à papier, selon que l'on préfère ce localisme ou celui-là.
Ce qui est sûr, c'est que cette brochure est idéale pour se soulager la mémoire des mines qui cassent, cassent, cassent encore et qui, au moment où l'on semble tenir le bon bout... recassent.
Et les rognures qu'on s'en fout de partout...
Vive l'use-bouts !

Alain GALAN De la machine à appointir les crayons. — Bassac, Plein Chant, 2007, "collection Hetzel", 24 pages, hors commerce.


Alain Galan est également l'auteur de Burons que vent emporte, du Feu de feuilles et des Lisières limousines, et de quelques autres livres...

mercredi 19 mars 2008

Bibliographie de la revue Roman

Roman_2.jpg

N° 2. L’Enquête — Hiver 1982

Version originale (Fictions)
Gregario (Paul Fournel)
Le bourrin des lettres (Catherine Rihoit)
Moi, moitié-moitié (Rafael Pividal)
Le ventre de Plaisance (François Coupry)
Le corps du délit (Tony Cartano)
Rassemblement II (Jean-Pierre Enard)
L’assassin écrivain (Annie Mignard)
Le profil inconnu (Claude Delarue)

Version française (L’enquête)
Endoscopie en lumière blanche (Jean Vautrin)
Jeux de miroir (Claude Delarue)
“Je ne mens jamais : j’invente la vérité” (François Coupry)
La fille aux yeux rouges (Catherine Rihoit)
Raconter des histoires avant de les vivre (Jean-Pierre Enard)
En quête de J.L.B. (Annie Mignard)
Confession d’un menteur (Rafael Pividal)
Haut les mains ! Un incarcéré économe (Paul Fournel)

Sous-titres (Magazine)
Entre Créole et Français (Jean Métellus)
New York, New York, New York (Catherine Rihoit)
Journal californien (Tony Cartano)
Et que ça saute (Catherine Rihoit)
Tract (Jean-Pierre Enard)
Virage à droite (Rafael Pividal)

lundi 10 mars 2008

Bibliographie de la revue Roman

revue_Roman.jpg


Nous vous l’annoncions il y a quelques jours, l’Alamblog se lance dans la publication des sommaires de la colleciton complète de la revue Roman. Et ce avec la participe de Guy Darol.
Où vous aurez la surprise de trouver quelques noms à échos, quelques titres fameux. Et pour commencer, en cette livraison inaugurale, celui de Jean-Pierre Enard, réédité depuis, ou celui de Jean-Pierre Verheggen, transfuge de TXT

Voici, ci-dessous, quelques données :

Roman, revue trimestrielle (automne 1982 – été 1989)
Rédacteur en chef : François Coupry
Directrice de la publication : Fabienne Delmote
Rédaction, administration : Presses de la Renaissance, 37 rue du Four, 75006 Paris

Comités de rédaction
N° 1 à 13 : Tony Cartano, François Coupry, Claude Delarue, Jean-Pierre Enard, Erik Orsenna, Rafael Pividal, Catherine Rihoit
N° 14 à 21 : Georges-Olivier Châteaureynaud, François Coupry, Claude Delarue, Jean-Pierre Enard, Erik Orsenna, Jean-Luc Moreau, Rafael Pividal, Catherine Rihoit, Jean-Didier Wagneur
N° 22 à 24 : Georges-Olivier Châteaureynaud, François Coupry, Guy Darol, Claude Delarue, Jean-Pierre Enard, Erik Orsenna, Jean-Luc Moreau, Rafael Pividal, Catherine Rihoit
N° 25 à 26 : Georges-Olivier Châteaureynaud, Chantal Chawaf, Guy Darol, Claude Delarue, Jean-Pierre Enard, Jean-Luc Moreau, Erik Orsenna, Rafael Pividal, Catherine Rihoit.

Une collection, « Les Essais », dirigée par François Coupry parut aux Presses de la Renaissance
Faust et Antigone par François Coupry
Hugo, l’enterré vivant par Rafael Pividal
André Hardellet ou le don de double vie par Guy Darol
Le cinéma existe-t-il ? par François Barat
Le corps et le verbe par Chantal Chawaf

Lire la suite...

mercredi 5 mars 2008

Louis-Ferdinand Céline en tchèque

etudesc_liniennes.jpg


On peut mesurer la notoriété d'un écrivain au nombre de ses passages télé. On peut aussi, pour les défuntes et défunts, se reporter pour en juger au nombre d'études que leurs oeuvres génèrent. Là, Céline les bat tous à plate couture. Tous, même Rabelais. Les Etudes céliniennes menées par André Derval le prouvent assurément en démontrant qu'après des décennies de recherches on peut toujours se plonger dans une revue pleine d'essais sans perdre le fil de sa curiosité.
En amuse-bouche, Louis-Ferdinand Céline en tchèque, avec des images, et une foule d'informations à jour, ainsi que des trouvailles, comme ce pastiche peu connu par le presque mystérieux Jean Secret dans Les Classiques embarbelés (Le Raincy, éditions Claires, 1947, illustrations de Raymond Henry).

Lire la suite...

samedi 1 mars 2008

Bibliographie exhaustive de la revue Bizarre (FIN)

bizarre46.jpg
BIZARRE (nouvelle série, n° 46, mars 1968)

Romaine Brooks

Direction : J.-P. Castelnau
Administration : 8, rue de Nesle
Directeur-gérant : J.-J. Pauvert


3 Romaine Brooks (Paul Morand)
5 Romaine Brooks (Edouard Mac Avoy)
13 Commentaires (Michel Desbruères)

jeudi 28 février 2008

Bibliographie exhaustive de la revue Bizarre

bizarre45.jpg
BIZARRE (nouvelle série, n° 45, octobre 1967)

Spécial Ylipe. Ecrivez plus grand, elle est sourde

Direction : J.-P. Castelnau
Administration : 8, rue de Nesle
Directeur-gérant : J.-J. Pauvert

jeudi 21 février 2008

Bibliographie exhaustive de la revue Bizarre

bizarre4344.jpg
BIZARRE (nouvelle série, n° 43-44, juin 1967)

Jean-Marie Lhôte, Shakespeare dans les tarots et autres lieux, où (sic) Tentative de divagation cohérente, à la fois théorique et pratique, au travers du Songe d'une nuit d'été

Direction : J.-P. Castelnau
Administration : 8, rue de Nesle
Directeur-gérant : J.-J. Pauvert

mardi 12 février 2008

Bibliographie exhaustive de la revue Bizarre

bizarrewolinski.jpg
BIZARRE (nouvelle série, n° 42, décembre 1966)

Wolinski, Carnet de croquis
Rédaction : Michel Laclos
Direction : J.-P. Castelnau
Administration : 8, rue de Nesle
Directeur-gérant : J.-J. Pauvert

3 A quoi ça sert l'humour ? (Michel Laclos)

- page 31 de 38 -