L'Alamblog

Accueil | Contre-feux, revue littéraire | Les espaces de l'édition indépendante

Recherche

Votre recherche de pohol a donné 30 résultats.

jeudi 22 décembre 2011

Où l'on retrouve Marc Michel...

micehlM.jpg



Sous ce détail de l'affiche d'un Chapeau de paille d'Italie, comédie en cinq actes mêlée de couplets de Labiche et Marc Michel, comédie qui donna lieu à de multiples mises en scène, mais aussi à un film dont des photographies apparaissent ici, ce rappel :



Marc Michel Pohol et autres textes terribles (inédits). Préface du Préfet maritime. Couverture illustrée de deux photographies de Christèle Jacob. — Paris, Des Barbares..., 2011, 112 pages, 16 € (port 2 €).


Pohol-CouvAlamblog.jpg

mardi 8 novembre 2011

Les derniers travaux du Préfet maritime

roordaroseau.jpg



Henri Roorda Le Roseau pensotant. Postface du préfet maritime. — Paris, Mille et une nuits, 112 pages, 4,50 €


haikailozano.jpg
Paul-Louis Couchoud, André Faure, Albert Poncin et Rafael Lozano Au fil de l'eau, suivi de Haïkaïs. Les premiers haïkus français, 1907-1922. Nouvelle édition proposée, établie et postfacée par le Préfet maritime. - Paris, Mille et une nuits, 120 pages, 4 €

RoordaCouvRire.jpg
Henri Roorda Le Rire et les rieurs, suivi de Mon suicide, présenté par le Préfet maritime. — Paris, Mille et une nuits, 108 pages, 3,50 €

Pohol-CouvAlamblog.jpg Marc Michel Pohol et autres textes terribles (inédits). Préface du Préfet maritime. Couverture illustrée de deux photographies de Christèle Jacob. — Paris, Des Barbares..., 112 pages, 16 €.


HctFrance.jpg
Hector France Sous le burnous. Préface du Préfet maritime. - Anarchasis, 208 pages, 17 €


Queue.achard.jpg
Paul Achard La Queue. Postface du Préfet maritime. — Paris, Mille et une nuit, 152 pages, 4,50 €


couMeister2.jpg
Albert Meister La Soi-disant Utopie du Centre Beaubourg. Postface du Préfet maritime. - Montreuil, Burozoïque, coll. "Le répertoire des îles", 256 p., 14 €



MarronsHouat.jpg
Louis-Timagène Houat Les Marrons. Préface du Préfet maritime. - Talence, L'Arbre vengeur, coll. "L'Alambic", 136 pages, 10 €

DuperrayWeil.jpg
Jean Duperray Quand Simone Weil passa chez nous. Témoignage d'un syndicaliste, suivi de textes inédits. Édition présentée par le Préfet maritime. - Paris, Mille et une nuits, 175 pages, 12,00 €

Couv.Duperrat.jpg Jean Duperray Harengs frits au sang. Préface du Préfet maritime. - Talence, L'Arbre vengeur, "L'Alambic", 320 pages, 15,00 €


BarrucandVictor.jpg Victor Barrucand Avec le feu. Préface du Préfet maritime. - Paris, Phébus, 208 pages, 11 €


A paraître
CHermonst.jpg Gaston Chérau Le Monstre et autres nouvelles. préface du Préfet maritime. — Talence, L'Arbre vengeur, coll. "L'Alambic", en librairie le 23 novembre 2011.

Henri Roorda Le Pédagogue n'aime pas les enfants, présenté par le Préfet maritime. — Paris, Mille et une nuits, à paraître le 10 janvier 2012.

André de Richaud Alerte à la concierge. — Talence, L'Arbre vengeur, à paraître au printemps 2012.

dimanche 16 octobre 2011

Les Dernières productions du Préfet maritime

haikailozano.jpg



Paul-Louis Couchoud, André Faure, Albert Poncin et Rafael Lozano Au fil de l'eau, suivi de Haïkaïs. Les premiers haïkus français, 1907-1922. Nouvelle édition proposée, établie et postfacée par le Préfet maritime. - Paris, Mille et une nuits, 120 pages, 4 €

RoordaCouvRire.jpg
Henri Roorda Le Rire et les rieurs, suivi de Mon suicide, présenté par le Préfet maritime. — Paris, Mille et une nuits, 108 pages, 3,50 €

Pohol-CouvAlamblog.jpg Marc Michel Pohol et autres textes terribles (inédits). Préface du Préfet maritime. Couverture illustrée de deux photographies de Christèle Jacob. — Paris, Des Barbares..., 112 pages, 16 €.


HctFrance.jpg
Hector France Sous le burnous. Préface du Préfet maritime. - Anarchasis, 208 pages, 17 €


Queue.achard.jpg
Paul Achard La Queue. Postface du Préfet maritime. — Paris, Mille et une nuit, 152 pages, 4,50 €


couMeister2.jpg
Albert Meister La Soi-disant Utopie du Centre Beaubourg. Postface du Préfet maritime. - Montreuil, Burozoïque, coll. "Le répertoire des îles", 256 p., 14 €



MarronsHouat.jpg
Louis-Timagène Houat Les Marrons. Préface du Préfet maritime. - Talence, L'Arbre vengeur, coll. "L'Alambic", 136 pages, 10 €

DuperrayWeil.jpg
Jean Duperray Quand Simone Weil passa chez nous. Témoignage d'un syndicaliste, suivi de textes inédits. Édition présentée par le Préfet maritime. - Paris, Mille et une nuits, 175 pages, 12,00 €

Couv.Duperrat.jpg Jean Duperray Harengs frits au sang. Préface du Préfet maritime. - Talence, L'Arbre vengeur, "L'Alambic", 320 pages, 15,00 €


BarrucandVictor.jpg Victor Barrucand Avec le feu. Préface du Préfet maritime. - Paris, Phébus, 208 pages, 11 €


A paraître
CHermonst.jpg Gaston Chérau Le Monstre et autres nouvelles. préface du Préfet maritime. — Talence, L'Arbre vengeur, coll. "L'Alambic", en librairie le 23 novembre 2011.

Henri Roorda Le Roseau pensotant. Humour de tous les jours, présenté par le Préfet maritime. — Paris, Mille et une nuits, à paraître.

Henri Roorda Le Pédagogue n'aime pas les enfants, présenté par le Préfet maritime. — Paris, Mille et une nuits, à paraître.

mercredi 15 juin 2011

Résultat du Grand Jeu de l'Alamblog !

Whosthismysteryman.jpg



Comme vous vous en souvenez, il s'agissait de découvrir l'identité de notre mystérieux portraituré pour gagner un exemplaire du tout nouveau Pohol de Marc Michel.

Et celui-ci se nomme Rafael Lozano, Mexicain de Paris et Barcelone au parcours un peu mystérieux (il a fini sa carrière comme critique d'art à Caracas), proche de Paul Valéry, Nicolas Beauduin, Marcello-Fabri, etc.

La prochaine réédition (dont nous vous tiendrons informés) de ses Haïkaïs publiés initialement par Jacques Povolozky en 1922 (un recueil d'une extrême rareté) nous donnera l'occasion de parler sous peu.

Dès le 27 mai dernier, c'est Spiritus, du blog Les Petites Revues (et autres lieux virtuels) qui remporte le Pohol en jeu grâce à sa très bonne mémoire visuelle. Nos félicitations à lui. (il ne nous manque que son adresse pour lui adresser son lot).

mercredi 1 juin 2011

Pohol le maudit reparaît

Pohol-CouvAlamblog.jpg


Il est disponible !


Pohol, histoire de 1829 était le feuilleton de l'été dernier sur l'Alamblog. Illustré de photographies de l'artiste Christèle Jacob, il avait été remarqué.

Le Marseillais Marc Michel (1812-1868) y faisait ses premiers pas littéraires dans le goût romantique propre à son temps. Si, en bon pays de Barthélémy et Méry, il deviendra un humoriste doublé d'un journalistse, ainsi que le premier coauteur du jeune Eugène Labiche, c'est à la manière des frénétiques Xavier Forneret, Charles Lassailly ou Petrus Borel qu'il établissait dans le grand journal de la cité phocéenne le récit du destin d'un personnage (très) maudit dont le sort s'incarnait au Père-Lachaise, lieu alors tout juste inauguré mais déjà fort évocateur...

Exercice d'un jusqu'auboutiste rayonnant, hommage et satire gothique tout à la fois, Pohol restait une pièce négligée de l'histoire du romantisme. Elle peut cependant paraître des plus importante : d'une tournure d'esprit étonnamment moderne, elle méritait à l'évidence d'être soumise aux lecteurs, qui apprécieront sans nul doute son ironie et ses caprices.

En version intégrale, agrémentée de textes de jeunesse inédits de Marc Michel, issus du Sémaphore de Marseille et de la Revue de France, cet étonnant bijou du romantisme est désormais sous presse et paraîtra le 1er juin prochain à l'enseigne Des Barbares...

Censure dramatique, saint-simonisme, bêtise intégrale, pédagogie de Cour d'assises sont les sujets traités dans les autres écrits de Marc Michel qui n'avaient jamais ont jamais été repris en volume.

Marc Michel Pohol et autres textes terribles (inédits). Préface du Préfet maritime. Couverture illustrée de deux photographies de Christèle Jacob. — Paris, Des Barbares..., 1er juin 2011, 112 pages, 16 € (franco de port jusqu'au 1er juin 2011).


jeudi 26 mai 2011

Le nouveau Grand Jeu de l'Alamblog !

Whosthismysteryman.jpg



Découvrez l'identité de l'homme mystérieux et gagnez un exemplaire du tout nouveau Pohol de Marc Michel.


A vos intuitions ! A votre flair !



Nous donnerons le résultat le 15 juin prochain.

mardi 24 mai 2011

Pohol fait parler ! (ils en causent bien)

Pohol-CouvAlamblog.jpg


Un premier commentaire de Pohol vient de paraître sur la toile : il est dû à l'homme de Livrenblog, le savant Bruno Leclercq.

Toujours en souscription

Marc Michel Pohol et autres textes terribles (inédits). Préface du Préfet maritime. Couverture illustrée de deux photographies de Christèle Jacob. — Paris, Des Barbares..., 1er juin 2011, 112 pages, 16 € (franco de port jusqu'au 1er juin 2011).


Les chèques sont à libeller à l'ordre d'Eric Dussert 29, rue du Borrégo 75020 Paris.

vendredi 13 mai 2011

Pohol, un petit romantique inconnu (souscription en cours)

Pohol-CouvAlamblog.jpg

Pohol, histoire de 1829 était le feuilleton de l'été dernier sur l'Alamblog. Illustré de photographies de l'artiste Christèle Jacob, il avait été remarqué.

Le Marseillais Marc Michel (1812-1868) y faisait ses premiers pas littéraires dans le goût romantique propre à son temps. Si, en bon pays de Barthélémy et Méry, il deviendra un humoriste doublé d'un journalistse, ainsi que le premier coauteur du jeune Eugène Labiche, c'est à la manière des frénétiques Xavier Forneret, Charles Lassailly ou Petrus Borel qu'il établissait dans le grand journal de la cité phocéenne le récit du destin d'un personnage (très) maudit dont le sort s'incarnait au Père-Lachaise, lieu alors tout juste inauguré mais déjà fort évocateur...

Exercice d'un jusqu'auboutiste rayonnant, hommage et satire gothique tout à la fois, Pohol restait une pièce négligée de l'histoire du romantisme. Elle peut cependant paraître des plus importante : d'une tournure d'esprit étonnamment moderne, elle méritait à l'évidence d'être soumise aux lecteurs, qui apprécieront sans nul doute son ironie et ses caprices.

En version intégrale, agrémentée de textes de jeunesse inédits de Marc Michel, issus du Sémaphore de Marseille et de la Revue de France, cet étonnant bijou du romantisme est désormais sous presse et paraîtra le 1er juin prochain à l'enseigne Des Barbares...

Censure dramatique, saint-simonisme, bêtise intégrale, pédagogie de Cour d'assises sont les sujets traités dans les autres écrits de Marc Michel qui n'avaient jamais ont jamais été repris en volume.

Marc Michel Pohol et autres textes terribles (inédits). Préface du Préfet maritime. Couverture illustrée de deux photographies de Christèle Jacob. — Paris, Des Barbares..., 1er juin 2011, 112 pages, 16 € (franco de port jusqu'au 1er juin 2011).


Les chèques sont à libeller à l'ordre d'Eric Dussert 29, rue du Borrégo 75020 Paris.

jeudi 5 mai 2011

Le cri du poète obscur

AugsteVard.jpg



Si Marc Michel est un "petit romantique" inconnu, il en est d'autres qui ne sont que "méconnus". Leur sort n'est pas plus enviable vraiment, mais ils ont eu, de leur vivant, l'opportunité de se publier en volume, fût-ce au prix d'une souscription. Ce qui n'a pas été le cas de Marc Michel qui laissa errer son fantômatique Pohol dans les pages ruinées de périodiques défunts, oubliés, aux colonnes de moins en moins fréquentées...
Pour saluer et Marc et les autres, voici un poème d'Auguste Vard, "le poète graisse-wagons", figure disparue en 1909 dont la notoriété mérite elle aussi un petit coup de pouce.




Le cri du poète obscur

Jouet d'un instinct téméraire,
J'ai dit, jaloux de resplendir :
Plus on gravit mieux on s'éclaire,
Pour rayonner sachons grandir.
Montons vers la trouée ardente !
Suivons Homère, Eschyle, Dante,
Thémistocle, Napoléon !
Des plus grands dressons-nous, émules.
Il est, mépris des âmes nulles,
Au Forum des chaises curules
Et des tombeaux au Panthéon !

L'audace, élan vaste et suprême,
Dompte la terre, étreint les cieux;
Forge ou détruit un diadème
Fait et défait et rois et dieux.
L'audace peut tout ce qu'elle ose !
Un trône, un dais, l'apothéose
Ne sont qu'une étape, un jalon,
Un vestige de sa conquête ;
Du seul sublime elle est en quête
Et le sublime n'est qu'un faite
Où son pied rêve un échelon !

A des splendeurs inaccessibles
Dont les voyants font leur trépied,
Et mes voeux ont choisi pour cibles
Le génie entre de plain-pied ;
Le génie asseoit sa mémoire,
S'y revêt de flamme et de gloire:
C'est son Thabor, l'Horeb sacré
Où le Dieu qui nous interpelle
Nous dicte ce que l'ange épèle,
Le ciel à la terre rappelle,
L'homme sans l'homme eût ignoré.

Mais l'Idée en vain m'illumine
De son jour intime et profond :
C'est en rampant que je chemine.
Je fais ce que les moindres font ;
J'ai des devoirs que me dispute
La plus lourde et stupide brute
Qui mange, qui dort et qui boit ;
Mon âme, énervée et stérile,
Traîne aux abois la terreur vile
Que n'a pas la brute servile,
De manquer de maître et de toit.

Muet en face de l'infâme,
Qui m'accuse en poussant des cris.
Je ne repousse ni le blâme,
Ni les soupçon, ni le mépris.
Je dis au nain : d'où vient ta haine ?
Tu planes : vois, ma taille à peine
Au niveau de mes maux atteint ;
Je murmure à l'envie abjecte :
Tu me souilles, on te respecte ;
Rayonne, aiglon, je pleure, insecte,
Mon génie à ton souffle éteint !

Tes dons sacrés, la gloire, ô Muse,
Où vont-ils ? aux scribes marchands !
La foule admire ou s'en amuse :
Ils vendent leur âme et leurs chants !
Laissant les cerveaux en jachère,
Faux prêtres, leur dogme est l'enchère ;
Bouffons, coupe-jarrets ou pis,
Nul d'entre eux ne me vaut peut-être :
Je suis ce qu'ils veulent paraître
Et ne puis me faire connaître
En paraissant ce que je suis !

Une voix crie en mon sein : "Va !"
L'archange au fier profil farouche
Du charbon saint brûle ma bouche
Et je me dresse sur ma couche
Job remué par Jéhova !

A cette étreinte surhumaine,
Insecte élu, je céderai !
J'irai, Seigneur, où ton doigt mène,
Comme Baruch, j'obéirai !
J'obéirai comme Isaïe !
Ma voix, acclamée ou haïe,
N'est que ta voix, ô vérité !
L'inspiration solennelle
Etendant son souffle et son aile
Met très haut son aire éternelle
Et monte où va le cri jeté.

L'aube est l'heure ardente et sublime
Dont la pourpre éternellement,
D'astre en astre et de cime en cime,
De firmament en firmament
Emigre, féconde et limpide ;
Toujours dure et coule rapide ;
Renaît et meurt à tout instant :
L'aube du génie est l'image,
Comme elle écartant tout nuage
De front en front et d'âge en âge
Il se transmet, - phare éclatant !



Auguste Vard Vernon - Vingt minutes d'arrêt. Heures noires et Nuits blanches. Poésies d'un ouvrier. - Paris, Ed. Monnier, de Brunhoff et Cie, éditeurs, 1886, pp. -88

vendredi 29 avril 2011

Les Dernières productions du Préfet maritime

RoordaCouvRire.jpg
Henri Roorda Le Rire et les rieurs, suivi de Mon suicide, présenté par le Préfet maritime. — Paris, Mille et une nuits, en librairie le 11 mai prochain.

Pohol-CouvAlamblog.jpg Marc Michel Pohol et autres textes terribles (inédits). Préface du Préfet maritime. Couverture illustrée de deux photographies de Christèle Jacob. — Paris, Des Barbares..., 1er juin 2011, 112 pages, 16 € (franco de port jusqu'au 1er juin 2011). Les chèques sont à libeller à l'ordre d'Eric Dussert 29, rue du Borrégo 75020 Paris.


HctFrance.jpg
Hector France Sous le burnous. Préface du Préfet maritime. - Anarchasis, 208 pages, 17 €


Queue.achard.jpg
Paul Achard La Queue. Postface du Préfet maritime. — Paris, Mille et une nuit, 152 pages, 4,50 €


couMeister2.jpg
Albert Meister La Soi-disant Utopie du Centre Beaubourg. Postface du Préfet maritime. - Montreuil, Burozoïque, 2010, coll. "Le répertoire des îles", 256 p., 14 €



MarronsHouat.jpg
Louis-Timagène Houat Les Marrons. Préface du Préfet maritime. - Talence, L'Arbre vengeur, coll. "L'Alambic".

DuperrayWeil.jpg
Jean Duperray Quand Simone Weil passa chez nous. Témoignage d'un syndicaliste, suivi de textes inédits. Édition présentée par le Préfet maritime. - Paris, Mille et une nuits, 175 pages, 12,00 €

Couv.Duperrat.jpg Jean Duperray Harengs frits au sang. Préface du Préfet maritime. - Talence, L'Arbre vengeur, "L'Alambic", 320 pages, 15,00 €


BarrucandVictor.jpg Victor Barrucand Avec le feu. Préface du Préfet maritime. - Paris, Phébus, 208 pages, 11 €

- page 1 de 3