L'Alamblog

Accueil | Contre-feux, revue littéraire | Les espaces de l'édition indépendante

Recherche

Votre recherche de patrick fréchet a donné 28 résultats.

mardi 11 avril 2017

Un autre mauvais livre

TarantulaDylan.jpg


Dans le récent catalogue de la libraire Patrick Fréchet, ce commentaire poilant à propos du Tarantula de Bob Dylan (pré-originale pirate : Madison, Wisconsin, s. d., id est 1966, 700 €).

Tarantula — poubelle de mots, de déchets de mots, de lieux communs, de slogans, de cris, d'histoire sans intérêt : Coney Island au lendemain d'un week-end caniculaire — Tarantula est à ma connaissance le plus mauvais livre jamais publié de toute 'histoire de l'édition. Il est inutile de le lire — je peux le dire maintenant — sinon pour s'en convaincre.

C'est signé du traducteur Daniel Thérond dit Jack-Alain Léger dit Dashiell Hedayat et cela se trouve dans la postface à l'édition Bourgois, 1972.
Bien d'autres choses en ce catalogue, en particulier des exemplaires des Feuilles Inutiles de Jacques Maret et de la Novi Lef de Maïakovski avec leurs magnifiques couvertures de Rodchenko.


Librairie Patrick Fréchet
Le Pradel
12270 Saint André de Najac


jeudi 10 mars 2016

Petite Bibliographie lacunaire de Gabriel Pomerand

pomeDman.jpg


Parce que des Parques perverses veillent à la non divulgation de l’œuvre de Gabriel Pomerand, il n'y a pas de raison que nous ne nous autorisions pas à balancer la purée bibliographique. Il y a trop longtemps que nous attendons des publications (à l'instar de ce qui arrive aussi à ce pauvre Claude Pélieu dont les inédits se promènent dans des poches peu partageuses).
Il semblerait qu'un cachalot se soit allongé sur le trésor pour y crever. Allez donc dépecer le cadavre ! Avant que cela ne commence à sentir, voici des pistes qui donneront peut-être envie aux uns et aux autres d'aller voir par eux-mêmes l'oeuvre singulière de ce premier prix du Festival du court métrage, fondateur du lettrisme et suicidé le 26 juin 1972 dans le XVIIIe arrondissement de Paris (ce qu'infirme l'état civil) ou à New York - les légendes affolent autant que les livres cultes.
Créateur avec Isou du lettrisme en 1946 Gabriel Pomerand a alors la vingtaine. Comme l'écrit Christophe Bourseiller, le groupe lettriste est dès le début "un foyer d'émergence de la conscience homosexuelle". (Vie et mort de Guy Debord, p. 102). Il est alors domicilié rue Saint-Benoit et manifeste un talent certain pour la provocation, dont sa bibliographie porte la trace.

C
L’appréciation suivante fut écrite par Isidore Isou (Bizarre, 1964, numéros 32-33). On y ajoute donc nulle foi, mais on la cite tout de même, pour information.

L’un des premiers membres du groupe lettriste, l’un de ceux qui se sont dédiés à notre domaine avec une foi et une puissance d’action remarquables, a été l’auteur de la Symphonie en K, au point qu’on peut affirmer qu’il y a dans l’histoire du lettrisme une véritable période Garbriel Pomerand.
Si Isou était décidé à propager l’art des phonèmes par tous les moyens, y compris l’intervention scandaleuse, assuré d’avance que cette démarche quotidienne ajouterait à son apport intrinsèque une légende spécifique qui rappellerait par certains points les légendes des grands hommes et des grands mouvements littéraires passés, c’est Pomerand qui a paré notre histoire de quelques-uns de ses plus beaux éclats, de quelques-uns de ses plus émouvants rayonnements.
(…) S’il participa au premier rang à toutes les manifestations et protestations de notre mouvement, de 1945 à 1950, depuis la première soirée lettriste à la Salle des Sociétés Savantes, le premier collage de tracts dans le sixième arrondissement contre la poésie rétrograde de la résistance et le grand scandale du Théâtre du Vieux Colombier à l’occasion de la Fuite de Tristan Tzara, qui vit répandre notre nom et notre conception dans la presse du monde entier, il fut surtout le promoteur principal de maintes manifestations importantes, depuis les Conférences de la Salle Rochefort et de la Salle de Géographie, où fut lu l’essai sur la peinture lettriste, jusqu’aux réunions de la Librairie de la Porte Latine, siège qui’il avait trouvé, pour en faire le bureau central de notre groupe et dont il resta le grand animateur.
Ce fut lui encore qui représenta les lettristes à la fondation du Tabou, ce lieu à jamais célèbre pour cette époque, et qui y vint chaque soir réciter des poèmes phonétiques, en enrichissant notre légende d’un volet social inédit, d’une dimension noctambule, et en offrant à ce lieu une raison d’immortalité, car il se perpétuera plus sûrement à cause de l’archange de notre groupe qu’à cause de tel ou tel ersatz philopophique ou versificateur.
Sur le plan des oeuvres, Pomerand nous a déja donné de nombreux poèmes très intéressants, mais surtout cette passionnante "Symphonie en K," qui est la première chorale ciselante, le premier morceau ciselant à plusieurs voix et dont certain fragment déjà classique est souvent récité de mémoire par de plus jeunes lettristes.
(…) On croirait que Pomerand, comme Marcel Duchamp à une certaine époque, est en train de jouer une interminable partie d’échecs, si l’on ne savait pas qu’il continuait à produire des poèmes phonétiques, à peindre des toiles hypergraphiques, à demeurer par son travail essentiel lié à une doctrine et à une école auxquelles, peut-être, un jour il saura de nouveau dédier ses possibilités de réalisation quotidienne en vue d’une meilleure propagation de notre système de valeurs de de nos accomplissements concrets.


Bref, plus qu'aucun, et avec l'auteur du Tombeau de Pierre Larousse et J.-L. Brau, l'une des trois figures majeures du Lettrisme et régions circonvoisines. Grâce à Patrick Fréchet qui nous ramène à la vérité biographie, il faut ajouter que Gabriel Pomerand, né Pomerane le 13 juin 1925 à Paris 12e, fils de Icek Pomerane et de Rajka Wajbrot, est décédé le 26 juin 1972 à 12 h 30, 24, rue de l'Arbre Sec, Paris 1er. Il est bon de partir sur des bases solides.


Bibliographie lacunaire de Gabriel Pomerand

Ouvrages
Le Cri et son archange. - Paris, Fontaine, 1948, 110 p. n. c. 480 exemplaires numérotés sur papier pur chiffon et 20 exemplaires de tête numérotés hors commerce.

Testament d'un archange déçu (lithographies de Jean Loiseau). - Paris, Fontaine, s.d. (1948 uoo 1949).

Les méditations d'un bâtard (Ou Les Divertissement d'un Archange). - Paris, Les Presses Littéraires de France, 1949 (a. i. 28 juin). En feuilles 280 x 230 mm, couverture imprimée rempliée. Édition originale. le tirage comprend quelques exemplaires hors commerce sur pur chiffon à la forme comme les 20 numérotés de tête, et 80 sur alfa du Marais. Faux-titre de liaison entre la couverture et la page de titre qui mentionne "ou les divertissements d'un Archange". "On dirait du Dali en lettres" admettait un libraire, une "sorte de délire poético-métaphysique teinté d'érotisme".

Lettres ouvertes à un mythe (ou les enfantillages d'un amoureux transi. - (Paris), Aux dépens d'un amateur, 1949, 72 pages. Rare ouvrage publié à 203 exemplaire sur Cabrol à la main. Le foliotage est manuel (stylo bille) et suivi des lettres "ff".

Notes sur la prostitution. - (Paris,) Aux Dépens de la morale (imprimerie Bernouard), 1950, in-8, br., 185/240 mm, n.p. Tiré à 267 ex. num. dont 235. sur crèvecoeur du Marais.

pomerandconsiderations.jpg Considérations objectives sur la pédérastie. Conférence interdite par le Préfet de police. Les Sexes mal famés. - P., Aux Dépens du Public, (Imprimerie Bernouard), 1949, in-8 carré, br., n.p. (70 p.) E.O. 1000 ex sur vélin blanc Francia et 40 exemplaires sur grand papier. On trouve aussi des notices avec cette référence : "Chez l'auteur, Paris, 1949" ou "Paris, Eigendruck, 1949". La chronique rapporte que le 30 novembre 1949, Gabriel Pomerand souhaitait donner une conférence à la salle d'Horticulture. Il la publia le 15 décembre en y agrégeant en préface l'arrêté et en annonçant une nouvelle conférence pour le 19 décembre suivant au théâtre du Vieux Colombier avec les chœurs de Francois Dufrêne. Cette longue conférence ne fut donc jamais prononcée et valut à son auteur un emprisonnement.

"Né sous le signe du cri, je ne prononce de mots qu'autant qu'ils sont des cris et peuvent encore effrayer par leur pouvoir."

SaintGhettooftheLoans.jpg Saint Ghetto des prêts. Dessins de l'auteur. Grimoire. Préface de Jacques Baratier. - Paris, O.L.B. (Odette Lazar), (1950). 290x227 mm, non paginé (120 p.), illustré de 48 planches en noir, une pour la couverture et 47 en regard du texte, chacune constituée d'une multitude de petits dessins où se mêlent des chiffres et des lettres.

"Chacun des signes qui composent cet ouvrage, je l'ai extirpé de son néant comme un homme obligé d'inventer la sagesse. Il faut que les significations soient enfermées sous cinquante couvercles et portillons et que les sésames en soient perdus".

pomerandtestament.jpg Le Testament d'un acquitté, précédé de ses aveux publics. - Paris, R. Julliard, coll. "La Porte ouverte", 1951, br., 118x187 mm, 105 p.

Antonio hors de galaxie. - Paris, Jacques Loyau,1954, in-8 oblong, broché, couverture illustrée d'un portrait par Dessirier et d'un dessin de Cocteau au second plat, non paginé. Edition originale, tirée à 100 exemplaires dont 15 tirés pour le plaisir de l'auteur avant 85 de souscripteurs présumés sur vergé. Monographie consacrée au danseur de flamenco Antonio Gades et illustrée de 6 photographies contrecollées. Bandeau de l'éditeur. Hormis sa préface, ce recueil d'hommage au danseur espagnol, "évoqué à grand renfort de Greco, de Goya, de Picasso, de Don Quichotte & de Lorca", n'est imprimé que sur les bonnes pages.

Les Puérils. - Paris, Robert Laffont, 1956, in-12, br., 247 pp. Un exemplaire du S.P. a circulé avec cet envoi autographe signé "a Mr Jean-Paul Sartre qui n’aura pas le temps de lire ce texte".

"Une certaine jeunesse aujourd'hui tient Hollywood pour l'Olyumpe et les vedettes pour des dieux. Le héros de ce roman, Constant, un petit vendeur de cacahuètes, va tenter de devenir un dieu à son tour."

pomerandpetitphilosophe.jpg Le Petit philosophe de poche. Textes réunis par Gabriel Pomerand. - Paris, Le Livre de Poche. 1962, 110 x 165 mm. 435 pages. Coll. "Le livre de poche encyclopédique" (n° 751-752). Couverture Souple illustrée.

Collectif Lettrisme & Hypergraphie (Altmann - Brau - Dufrêne - Hachette - Isou - Jessemin - Naves - Pomerand - Roderdhay - Sabatier - Spacagna - Studeny - Vronski - Wolman). - Paris, Galerie Stadler, 1964.

Le D. Man. - Paris, Christian Bourgeois, 1966, 120/199 mm, 174 p. 27 exemplaires numérotés sur alfa mousse Navarre. Un procès conduira l'ouvrage à l'interdiction et à la destruction partielle.

Le Petit philosophe de poche. Textes réunis par Gabriel Pomerand. - Paris, Le Livre de Poche. 1970, 110 x 165 mm. 435 pages.

Pomephilo6XX.jpg
Le Petit philosophe de poche. Textes réunis par Gabriel Pomerand. - Paris, Le Livre de Poche. 1976, 110 x 165 mm. 435 pages.

Pomephilo83.jpg
Le Petit philosophe de poche. Textes réunis par Gabriel Pomerand. Paris, Le Livre de Poche. 1985.

gabrielPomerand.jpg Le D. Man. - S.l. (Lyon), les Livres de Nulle part, 1994, 150/100 mm, n. p. (44 p.) Edition tirée à 99 exemplaires hc. Reproductions d'une manchette "alerte à la drogue qui rend fou" concernant l'arrivée en France du LSD 25.

Considérations objectives sur la pédérastie. Conférence interdite par le Préfet de Police. Les sexes mal famés. - Lille, Cahiers GKC (GayKitschCamp), 1995. Reprint de l'édition de 1949 équipé d'une postface de Patrick Cardon. une autre édition aurait paru en 2001.

Le Petit Philosophe de Poche. - Paris, Le Livre de poche, 1996 (nouvelle impression).

Edition collective Conférences. discours d’un terroriste, notes sur la prostitution, considérations objectives sur la pédérastie, Cahiers de l’externité, 1998 ou 1999, 104 p.


En revues
Psyché (n° 20, juin 1948), numéro spécial sur la poésie, "Trois suicidés significatifs : Jacques Vaché, Jacques Rigaud, René Crevel" p. 698-701.
Idem, "L'exemple de Franz Werfel devant la souffrance sociale" p. 701-702 "Opus XXVI. Fragment d'oratorio extrait de “Paris, ton décor fout le camp". (Désordre) film documentaire. Ouverture du trio en A, Taratata", UR (n° 1, Paris, 1950). La Gazette des lettres (n° 12, 15 sept. 1951).
La Gazette des lettres (n° 13, 15 octobre 1951).
"La Légende cruelle", décembre 1950, ION. Centre de Création (n° 1, n° spécial sur le cinéma, seul paru). Dir. Marc-Gilbert Guillaumin. Paris, avril 1952).
Internationale lettriste (n° 1, Paris, décembre 1952). "Poème pour un film", UR, n° 3, Paris, 1953).
"Observez en vous chaque jour" Les Lettres nouvelles (n° 19, septembre 1954).
"Chanson d'amour en un pays lointain", Revue Lettriste, Paris, 1959.
"Sons de cloches en leur fidélité", Revue lettriste, 1959.
" Origine de l'humanisme" in Haute Société (n° 2, septembre 1960, p. 57).
La Parisienne (n°31, août-sept. 1955).
"Symphonie en K (extrait)", "La Musique Lettriste. (La musique lettriste, hypergraphique, infinitésimale, aphoniste et supertemporelle)", “La Revue Musicale“ (Paris, Richard-Masse, 1971, n° 282-283, p. 91-94). "Sons de cloches en leur fidélité", in J.-P. Curtay, La Poésie Lettriste. - Paris, Seghers 1974, p. 206-207.
"Voici les paroles que prononça le dionysiaque. (Premier partie de la conférence de Gabriel Pomerand, à la séance lettriste du 22 décembre 1947 à Paris, salle des Sociétés savantes), Supérieur Inconnu (n° 6, janvier-mars 1997, p. 93-95).
"Considérations objectives sur la pédérastie (Extraits de la "conférence non prononcée le 30 novembre 1949 à la salle de la Société d'Horticulture"), Supérieur Inconnu (n° 6, janvier-mars 1997, p. 98-101).
"Notes sur la prostitution. Aux dépens de la morale". Supérieur Inconnu (n° 6, janvier-mars 1997, p. 96-97).
"Le Théâtre. Tableau-Méditation numéro 2 (Traduction du texte transcrit en signes métagraphiques (1952)" Supérieur Inconnu (n° 6, janvier-mars 1997, p. 102-103).
"La Légende cruelle", Supérieur Inconnu (n° 6, janvier-mars 1997, p. 159-166).
"Concerto en K Opus VII" Supérieur Inconnu (n° 6, janvier-mars 1997, p. 104
"L'Indifférent miraculé", Supérieur Inconnu (n° 6, janvier-mars 1997, p. 105
"Le million du Cocu", Supérieur Inconnu (n° 6, janvier-mars 1997, p. 106-107

Gabriel Pomerand a contribué à Combat, Le Nouvel Adam, L'Orient (Beyrouth), La Gazette des lettres (n° 12, 15 sept. 1951 et n° 13, 15 octobre 1951). - Haute Société (septembre 1960, n° 2) - La Dictature lettriste (secret.-réd.) - Haute Société (n° 3, 1960) - La Parisienne - La Parisienne, Revue Littéraire Mensuelle, N° 31, août-sptembre 1955 - La parisienne, N 24, janvier 1955

Collectifs François Letaillieur (éd.) POMERAND (Gabriel) et BRAU (Jean-Louis) et SPACAGNA (Jacques), Galerie 1900-2000, 1997-2004. Trois volumes in-12 br. et agrafés sous coffret carton éditeur. Chaque volume richement illustré, est accompagné d'un texte, d'une chronologie historique, d'une bibliographie par François Letaillieur. Indispensable pour comprendre le Lettrisme.

Qu'il soit né le 13 juin 1925, à Paris, est officiel. Cette date, ce lieu sont indiqués dans son acte de naissance, de baptême, l'acte de naissance de sa fille, repris dans son acte de décès, sa notoriété. La date du 16 juin 1926 est indiquée dans un prière d'insérer de Julliard et celle du 13 juin 1926 dans un testament daté de 1970. Cette date, publiée dans Opus en 1972, sera reprise à la suite." (p. 6)

Internationale lettriste (Serge Berna, Jean-Louis Brau, Guy-Ernest Debord, Gil J Wolman), Finis les pieds plats (29 octobre 1952) Jean-Isidore Isou, Maurice Lemaître, Gabriel Pomerand "Les lettristes désavouent les insulteurs de Chaplin", Combat, 1er novembre 1952 Dictature lettriste (n°. 1, Paris, 1946).

A dater
Les Lettres Nouvelles, n°9, rubrique "Pastilles": "Lettre de Paris".
Idem, n°10, "Correspondance avec sa mère, de Marcel Proust".
iIdem rubrique Variétés : "Un fait-divers"
Idem, n°14, "Dessins indiens du Tumuc-Humac-par Francis Mazière"

Sur Gabriel Pomerand
Guy Marister, "Naissance du lettrisme", Combat, 5 juillet 1946.
Jacques Derogy, sur la condamnation de P. Libération, 3 mai 1950.
Justin Saget sur Le Cri et son archange, Mercure de France, 1er octobre 1948.
Justin Saget sur Lettres ouvertes à un mythe, Mercure de France, 1er juin 1949.
Jean Cau, Sans critique ni littéraire, Opéra, 17 janvier 1951.
Claudine Chonez sur S.G.des P., Les Nouvelles littéraires, 14 juin 1951.
Justin Saget, (testament), Mercure de France, 1er mars 1952.
Isidore Isou (1960-1962, Bizarre, n° 32-33, 1964.
Jean-Paul Curtay, Gabriel Pomerand, Isidore Isou, La Poésie lettriste. - Paris, Seghers, 1974, 380 p.
"Visages de l'avant-garde" (1953), inédit de l'Internationale lettriste, publié chez Jean-Paul Rocher en 2010.


Prix
Premier prix au festival international du court métrage (La Légende cruelle sur les peintures de Léonor Fini)


Documents "Epreuve d'un carton d'invitation : "Vous êtes convié à la conférence de Gabriel Pomerand, intitulée "Considérations objectives sur la pédérastie" qui aura lieu le mercredi 30 Novembre 1949 à 21 heures à la société d'Horticulture, 84 rue de Grenelle, métro : rue du Bac. Participation aux frais".

Conférence interdite comme étant susceptible de troubler l'ordre public. Pièce probablement unique."




C

vendredi 18 décembre 2015

Un catalogue Bettencourt

cattbett.jpg


Association des libraires Patrick Fréchet et Solstices pour la production d'un catalogue illustré de quinze item peu courant de la firme Pierre Bettencourt, le typographe le plus nuageux et mystificateur de la France du siècle dernier.
Vous y trouverez le parfait cadeau pour le bibliofilou de la famille, comme cette Femme de Segou de 1944 illustrant ici notre billet...


Librairie Patrick Fréchet
Le Pradel
12270 St André de Najac
+33 (0)6 87 09 31 64
librairie.frechet@gmail.com

LIbrairie Solstices
BP 10519
F-75424 Paris cedex 09
+33 (0)142 858 095 / +33 (0)613 801 945
contact@librairie-solstices.com

mercredi 6 mai 2015

Z, par Noël Arnaud

ArbaydB.jpg



Offert par la librairie Patrick Fréchet, ce Z de Noël Arnaud.



mardi 21 avril 2015

De tout (un peu)

IslandWharf.jpg


C'est l'arrivée du steamer du capitaine Uluspecski, un transport d'assez joli tonnage, qui a été cause de tout. Créee par sa vitesse d'approche un peu... fluide et le ressac, une lame est venue frapper le wharf avec une violence inhabituelle. Et avec lui le préfet maritime et son clavier, lequel lui fut arraché des mains et connut enfin les joies de la baignade. Le temps qu'un plongeur parvienne à récupérer l'engin (le port est assez profond à cet endroit précis) et que l'on réchauffe l'appareil avec un sèche-cheveux, pensez bien que la semaine était passée. Par bonheur, il s'agit de matériel robuste qu'un peu d'eau salée n'impressionne pas.
Voilà, à notre dam, l'explication de ce silence presque inaperçu. Seuls les plus soupçonneux des alamblogonautes ont conçu l'idée que la fièvre bonneffienne de ces jours n'était pas dû qu'au seul hommage de la réédition présente (aux éditions L'Arbre Vengeur) d'Aubervillers (un chef-d'oeuvre du siècle dernier, soit dit en passant). Ils avaient raison.
D'ailleurs, en cette saison où fleurissent les catalogues à prix marqués des libraires d'ancien (c'est l'approche du Salon du livre ancien au Grand-Palais qui provoque cette effervescente floraison), mille petites choses vous étaient destinées qui ont fini chez les mérous. Restent toutefois quelques très bonnes nouvelles. Tout d'abord, les libraires Patrick Fréchet, Anne Lamort, Pierre Saunier, Jérôme Doucet (nous allons évoquer sous peu deux de ses propres publications sous peu), et d'autres encore, provoquent et la curiosité et l'avide convoitise. Songez un peu que s'offrent sur leurs catalogues :
- chez Anne Lamort : des livres de Caraciolli, René Le Pays; Joseph Delaroa (son surnuméraire facétieux) ou Pierre Chaine (Les Mémoires et les Commentaires de Ferdinand dans un état peu courant) ou encore Gegout et Malato dans leur Prison fin de siècle de 1891, etc. ;
- Chez Pierre Saunier un bel ensemble de romans dévêtus de Jean Larocque (couvertures conservées), un dessin de Tromelin et un album photographique de 62 dessins du même, Les Intermèdes de Talloires de Ghika, La Danza macabra europea d'Alberto Martini, etc. ;
- Chez Patrick des raretés variées d'après-guerre (avant-garde, patatruque et surréalisme révolutionnaire), etc.
Bref, nous nageons dans les notices alléchantes.
Pour que la frustration ne s'installe pas, cet extrait des Mémoires d'un rat de Pierre Chaine qui nous offre d'indiquer que, sous peu, c'est-à-dire en septembre, sortira sur grand écran grâce au Pacte, La Peur de Gabriel Chevallier, un film de Damien Odoul où figurera par emprunt un Ferdinand également. Odoul est le réalisateur du Souffle (2000) et de nombreuses autres choses. On n'a qu'un hâte : voir ce film.

"Ma prison fut placée sur la banquette de tir et je fus exposé sur ce pilori aux outrages des soldats. Les uns me piquaient avec la pointe de leur baïonnette, poussant des rires de triomphe quand ils m’avaient arrachés des cris de douleur et de rage. D’autres tiraient ma queue qui, bien qu’écourtée par les batailles, sortait quand même entre les barreaux. Il se trouva naturellement un mauvais drôle pour m’inonder de son urine car la vessie chez les hommes est une inépuisable source de plaisanterie." (Pierre Chaine, Les Mémoires d'un rat, 1917)


pierreChaineRat.jpg

jeudi 26 mars 2015

Quatre catalogues charmants

poesiesonoere.jpg


Quatre très beaux catalogues à prix marqués paraissent ces jours.
Celui de la librairie Julien Mannoni comprend en particulier huit photographies originales de Calvino, Foucault, Braudel, et André Dhôtel qui avaient paru dans Le Magazine littéraire. Elles sont signées Bruno de Monès.

DhotelMonesMannoni2.jpg

A la librairie Pages Volantes de très beaux ouvrages illustrés, et en particulier des abécédaires, des alphabets et des ouvrages publicitaires.

Bouizllerouge.jpg

Chez les Amazones de Chantal Bigot, une liste variée nommée "Clémence" où se fréquentent Beaux-Arts - Féminisme - Histoire - Littérature - Voyages & Varia (à demander à la libraire).

Et enfin, chez Patrick Fréchet de la poésie concrète/sonore/visuelle pleines de mots, de signes et de silences. C'était l'époque.

On en profite pour annoncer que nous parlerons très prochainement de la correspondance Noël Arnaud/François Caradec que Patrick Fréchet vient de faire paraître.


Julien Mannoni livres anciens
83 bd de Magenta – 75010 Paris
(33) 1 48 24 13 55
des.livres.autour@gmail.com

Librairie Pages Volantes
7,Rue Auguste Bartholdi - 75015 Paris
01 40 59 88 46
librairiepagesvolantes@orange.fr

Chantal Bigot – Librairie Les Amazones
68, rue Bonaparte 75006 – PARIS
(33) 01 40 46 08 37
lib.lesamazones@gmail.com

Librairie Patrick Fréchet
Le Pradel
12270 St André de Najac
+33 (0)6 87 09 31 64
librairie.frechet@gmail.com

samedi 7 juin 2014

Henneuse ? Présent !

Henneuse.jpg


Précipitez-vous sur le stand de la librairie Patrick Fréchet, place Saint-Sulpice, durant le salon du livre ancien qui vient d'y être inauguré, vous pourrez vous y procurer la Bibliographie des livres publiés par Armand Henneuse, Editeur - Les Ecrivains réunis, 1925-1979 (Bibliothèque de l'Université libre de Bruxelles/Du Lérot).

Présenté par le bibliographe émérite René Fayt, ce nouveau travail scrupuleux présente l'intégralité du catalogue d'Henneuse, avec illustration de couverture de chacun des livres publiés ainsi que ses particularités bibliographiques détaillées naturlich.

Au sommaire : Céline Arnauld (L'Apaisement de l'éclipse), les Derniers Poèmes de Géo-Charles, évidemment Blaise Cendrars — comment le rater ! —, Michel Seuphor, Francis Ponge, Franz Hellens, Jean Epstein, Marcel Lecomte, et on en passe...

Le livre vient de paraître, il est tout frais, c'est une nouvelle pièce du puzzle qu'est encore l'histoire littéraire du siècle dernier. On va se l'arracher.

Notez qu'une visite à Saint-Sulpice vous permettra en outre de vous procurer la plupart des ouvrages originaux eux-mêmes. Youpi, pas vrai ?



Patrick Fréchet Bibliographie des livres publiés par Armand Henneuse, Editeur - Les Ecrivains réunis, 1925-1979. Introduction de René Fayt. — Bruxelles/Tusson, Bibliothèque de l'Université libre de Bruxelles/Du Lérot, 240 pages, 45 €

jeudi 29 mai 2014

Petite Bibliographie lacunaires des éditions La Jeune Parque




jeunepa.jpg


Curieux parcours d'une maison d'édition qui de Paul Valéry conduit à la cuisine au yaourt...
Les éditions de la Jeune Parque furent fondées par Marcel Sénac qui la dirigea jusqu'en 1934, puis, elle fut transmise en 1944 à Félix Garas, qui fut également l'instigateur de L'Éternelle Revue, animée par Paul Éluard. Enfin Alain de la Falaise y exerça.
Ces éditions étaient successivement installées au 3 de la place de l'Odéon, puis 51, rue de la Chaussée d'Antin, 136 du boulevard Haussmann et enfin au 3 de la rue des Saints-Pères, à Paris et elles connurent une existence que peut-être dévoile certain livre... Mais rien n'est sûr.
Dans la "Chronologie de l'édition française", le riche site de Pascal Fouché, il est fourni certains éléments qui permettent de dire que, en mai 1967, les éditions redémarrent... elles avaient connu un coup de mou puis que le 1er avril 1971 est créé le GIE Pont-Neuf qui regroupe les éditions Jean-Jacques Pauvert, La Jeune Parque et Le Palimugre. Il indéniable que la maison connut quelques succès commerciaux qui lui procurèrent des jaloux.
Certaines de ses périodes éditoriales un peu moins.
A suivre, car ceci est un work in progress, merci aux contributeurs et en particulière à Patrick Fréchet.

Collections
Le Cheval parlant, moments de la sensibilité française. Collection dirigée par Armand Hoog
Écrits d'artistes
Conseils
Le Cercle rouge
Mémoires pour l'an 2000 (1966-1969)
Destinées héroïques
Pour servir à l'histoire de ce temps
Le Monde et les hommes. Collection dirigée par le professeur H. Laufenburger
Les Sciences et leurs applications (docteur Pierre Lépine dir.)
Fenêtres sur le monde, collection d'auteurs étrangers dirigée par A. de La Falaise (1944-1952)


jeunparr.jpg

Bibliographie lacunaire
André Baillon Délires (1927).
Paul Valéry Durtal, ou les Points d'une conversion. Bois et lettrines de Thiollière (Paris, À la Jeune Parque, M. Sénac, 1927)
Paul Valéry Huysmans. Eau-forte de Ch. Jouas (1927)
Henri Dalby Pleine terre (1928).
Dauphin Meunier Chamfort et Mirabeau (1928)
Dauphin Meunier Paysages d'Italie. Ligurie. Toscane. Émilie (Paris, à la Jeune parque, 1928)
ferveurpomies.jpg
Mathilde Pomès Ferveur. Lettre fac-similé de Paul Valéry, frontispice de J.-E. Laboureur (Paris, à la jeune Parque, 1928).
Louise Delaneste Sous l'armure (Paris, à la Jeune Parque, 3, place de l'Odéon, 1929).
Noël Félici Les Travestis, roman (1929)
Charles Baudouin Cimes, versets. 7 bois gravés d'Alexandre Mairet (1930)
Robert-Fortier Ma Soirée avec Charles Baudelaire (1930).
Bernard Hallet Pour lire à la lampe. Illustrations de Mme G. Bernard-Hallet (1930).
Eugène Jung L'Islam et les musulmans dans l'Afrique du Nord (1930)
Noël Felici Guignol et Madame (1931)
Ferhat Abbas De la colonie vers la province. I. Le Jeune Algérien (1931)
Bernard Hallet Épaves (1931)
Raymond Jacquet L'Amour avec des pincettes (1934).
jeupanicchien.jpg
L'Eternelle Revue N° 1 (1944, juin)-n° 2 (1944, juil.) ; N.s., n° 1 (1944, 1er déc.)-n° 5/6, septembre 1945 (Paris, s.n., 1944-1945)
Jean Galtier-Boissière Mon journal pendant l'occupation (1944)
Gerald Hugh Tyrwhitt-Wilson, baron Berners Le nez de Cléopâtre roman, traduit de l'anglais par Marie Canavaggia (1945). Coll. Fenêtres sur le monde (n° III).

Gérard Boutelleau La Jeune Espérance (1945)
Carol Breton La Garde montante (1945)
Constance Coline Nathalie ou le Clair-Obscur (1945)
Gaston Courty Cellule 483, récit (1945).
Pierre Daninos Méridiens (1945). Repris avec une couverture de relais et une vignette à l'€™enseigne de la Jeune Parque.
Jean Galtier-Boissière Mon journal depuis la Libération (1945)
Frédéric Grendel Entre deux visages (1945)
Armel Guerne Mythologie de l'homme (édition limitée à 300 ex. sur velin supérieur) (1945)
S. A. Kovpak, avec la collaboration de E. Guérassimov Les Partisans soviétiques, traduit du russe par Boris Metzel (1945). Coll. Fenêtres sur le monde (n° IV).
Pierre Mazé et Roger Genebrier Les grandes journées du procès de Riom (1945). Coll. Pour servir à l'histoire de ce temps (n° 1).
Jean Oberlé Jean Oberlé vous parle, souvenirs de cinq années à Londres. Avec sept dessins de l'auteur (1945)
Louis Parrot L'Intelligence en guerre. Panorama de la pensée française pendant l'occupation (1945)
Jacques Perry La Seconde nuit (1945)
André Platonov Contes de ma patrie, trad. du russe par Boris Metzel (1945) coll. Fenêtres sur le monde (n° II)
Auguste Rodin A la Vénus de Milo . Préface de A.-H. Martinie (1945).
Pierre Sandahl Miranda ou L'évasion par l'Espagne, roman (1945)
Alain Sergent Le Pain et les jeux (1945)
Georges Simenon La Fenêtre des Rouet (1945)
Georges Simenon La Fuite de monsieur Monde (1945)
Jacques Viot Le Niais (1945)
Jean de Baroncelli Le Disgracié (1946)
André Breton Young Cherry Trees Secured Against Hare / Jeunes cerisiers garantis contre les lièvres. Couverture illustrée par Marcel Duchamp (1946) (New York, View Editions/Londres, A Zwemmer/Paris, La Jeune Parque, 1946).
Jack Belden Il est toujours temps de mourir, adapté de l'anglais par Julien Blanc (1946). Coll. Fenêtres sur le monde (n° VI).
William Blake Le Mariage du ciel et de l'enfer, Introduction et traduction nouvelle suivie de deux études par Daniel-Rops, avec neuf bois gravés deux tons par J. Vital-Prost (1946).
Claude Blanchard Le Parisien de Paris. Préface de Jean Galtier-Boissière ; ill. de Gus Bofa, Pierre Falke, Lucien Boucher, Valdo-Barbey, André Villeboeuf, Jean Oberlé (1946)
Denise Bourdet Édouard Bourdet et ses amis. préface de Jean Cocteau (1946)
John Dickson Carr A la vie, à la mort (1946). Coll."Le cercle rouge" (n° 2).
Carter Dickson (pseud. de J. D. Carr) Il n'aurait pas tué Patience (1946). Coll."Le cercle rouge" (n° 1).
Henry Castillou Orteno (1946)
Constance Coline Le Jardin des fées (1946)
Collectif Refaites une Constitution, treize études par Jean de Soto, Jean Coutard, Raymond Malezieux, Georges Berlia, Georges Morange, Maxime Chrétien, etc., précédées d'une préface de Jules Basdevant,... (1946)
Pierre Daninos Euripe et Amérope (1946)
Pierre Daninos Le Roi sommeil (1946).
Pascaline et Raymond Daudel Atomes, molécules et lumière. Préface de Louis de Broglie (1946)
Edgar Degas Huit sonnets d'Edgar Degas. Préface de Jean Nepveu-Degas. Illustré de 19 dessins inédits d'Edgar Degas (1946).
Pierre Doublet Civils en uniforme. Préface et dessins de Jean Oberlé (1946)... Léon Dufourmentel Introduction à la chirurgie constructive, essai sur l'art et la chirurgie (1946).
Jean Galtier-Boissière La Bonne vie. Couverture illustrée par Dignimont (1946).
Paul Géraldy L'Amour (1946)
Jean Giraudoux La Guerre de Troie n'aura pas lieu. Lithographies originales de Mariano Andreu (1946).
Maxime Grangé L'Alcool, une nouvelle matière première (1946).
Philip Guedalla Portrait de Mr. Churchill (1946).
Armel Guerne Danse des morts (1946).
Gaston Haelling Rhin, Meuse, Escaut (1946).
Aldous Huxley Dépouilles mortelles, nouvelles. Traduction de Jules Castier (1946). Coll. Fenêtres sur le monde (n° VII).
Géo London Justice sans larmes. Illustrations de Claude Guion (1946).
André Maurois Sept visages de l'amour (1946)
Serge Michelson Les Grands prosateurs russes (Pouchkine. Termontov. Gogol. Dostoievsky. Gontcharov. Tolstoï. Tourgueniev. Leskov. Tchekhov). Préface de Stanislas Fumet (1946)
Albert Olliver Fausses sorties (1946)
Duc de Parcent Le Drame de Varsovie (1946).
Peter de Polnay Deux miroirs, traduit de l'anglais par J. Fournier-Pargoire (1946) Coll. Feneêtres sur le monde (n° VIII).
Irène-Carole Reweliotty Journal d'une jeune fille. Préface de Patrice de La Tour du Pin (1946)
W. Rinckenberger L'Alsace, rempart français sur le Rhin (1946).
Olivier Séchan L’Amour du vide (1946).
Alain Sergent Je suivis ce mauvais garçon (1946).
Georges Simenon La Fenêtre des Rouet (1946)
Philip Toynbee Barrières ("Barricades"). Traduit de l'anglais par Jean Barré (1946) Coll. Fenêtres sur le monde (n° V)
Hélène Vacaresco Mémorial sur le mode mineur (1946)
Honoré de Balzac Vautrin, textes choisis par Jean-Louis Bory ; et précédés d'un essai "Balzac et les ténèbres" (1946). Coll. « Le Cheval parlant » (n° 2).
rezzolaCdT.jpg
Reto R. Bezzola Le Sens de l'aventure et de l'amour (Chrétien de Troyes). Préface d'Albert Béguin (1947).
Elisabeth Bowen Pacte avec le diable, nouvelles. Traduit de l'anglais par Hélène Robin (1946). Coll. Fenêtres sur le monde (n° X).
Henry Castillou Le Fleuve mort. Suivi de : Les Transfuges et le maître (1947).
Henry Castillou São Thomé, roman (1947).
Jacques Chardonne Claire. Texte définitif revu par l'auteur (1947).
Jacques Chardonne Romanesques (1947).
Chou Ling La Sagesse chinoise, textes choisis et traduits du chinois par Chou Ling (1947).
J. Debû-Bridel Histoire du marché noir, 1939-1947 (1947).
Pierre Daninos Le Carnet du Bon Dieu (1947).
John Dos Passos Service commandé (1947). Coll. Fenêtres sur le monde (n° XII).
Commander Kenneth Edwards L'Opération Neptune, traduit de l'anglais par Pierre Teilhac. Avant-propos par l'amiral Sir Harold Burrough. (1947).
Roman Fajans Douze ans dans la tourmente. Préface de Léon Noël (1947).
Jean Galtier-Boissière Mon journal dans la drôle de paix (1947).
Jean Galtier-Boissière Trois Héros (1947).
Rumer Goden Fugue, traduit de l'anglais par Sherban Sidéry (1947) Coll. Fenêtres sur le monde (n° XI).
Frédéric Grendel Carnaval intérieur (1947)
Catherine Hutter Miracle inutile, traduit de l'anglais par Charles Albert Reichen (1947). Coll. Fenêtres sur le monde (n° IX).
Aldous Huxley Le plus sot animal. Traduction de Jules Castier (1947). Coll. Fenêtres sur le monde (n° I).
Ralph Ingersoll Ultra secret; traduit de l'anglais par Anne Marie Walters (1947).
J.-A.-D. Ingres Écrits sur l'art, textes recueillis dans les carnets et dans la correspondance de Ingres. Préface de Raymond Cogniat, illustré de dessins de Ingres (1947)
Eugen Kogon L'Enfer organisé, le système des camps de concentration. Traduit de l'allemand (1947).
Lautréamont Les Chants de Maldoror, précédé d'un essai de Julien Gracq, « Lautréamont toujours », (1947). Coll. « Le Cheval parlant » (n° 1).
Sinclair Lewis Ann Vickers, roman traduit par M. Rémond (1947)
Léopold Loewenstein & William Gerhardi Connais-toi toi-même. Environ trois millions de caractères différents étudiés par la psychanalyse (1947).
Géo London Voyage autour de mes chambres. Illustration de Claude Guion (1947).
André Maurois Conseils à un jeune Français partant pour les États-Unis (1947). Coll. Conseils (n° 1)
André Maurois Sept visages de l'amour. Édition complétée (1947).
(Henry Muller) Avec un sourire, par le Magot solitaire. Couverture de Oberlé (1947).
Jacques Perry La Mauvaise chasse (1947)
D.A.F. de Sade Œuvre. Choix de Maurice Nadeau (1947). Coll. « Le Cheval parlant » (n° 3).
Olivier Sechan Marthe Vignerel (1947).
Georges Simenon Le Passager clandestin (1947)
Jean-Louis Vaudoyer Les peintres provençaux, de Nicolas Froment à Paul Cézanne (1947)
Jacques Viot Joseph, roman (1947)
*** Journal d'un condamné à mort (1948)
François-Jean Armorin Des Juifs quittent l'Europe. Préface de David Rousset (1948).
Louis Bromfield Ce monde où nous vivons, récits. Traduit de l'anglais par Solange de La Baume et Henriette de Boissard (1948). Coll. Fenêtres sur le monde (n° XIV).
Louis Bromfield Une femme de bien , traduit de l'anglais par A. Cosse (1948). Coll. Fenêtres sur le monde (n° XV).
Gilbert Cesbron Notre prison est un royaume, roman (1948).
Pierre Daninos Le Carnet du Bon Dieu (1948).
Theodore Dreiser Le Rempart, traduit de l'anglais par Paul Roche (1948). Coll. Fenêtres sur le monde (n° XIII).
Wood Kahler Le Nain gigantesque. Traduction française de Lagall et Krik (1948). Coll. Fenêtres sur le monde (n° XVI).
Léon Noël Conseils à un jeune Français entrant dans la diplomatie (1948). Coll. Conseils (n° 2).
Maurice Rostand Confession d'un demi-siècle (1948).
Pierre Sandahl De Gaulle sans képi, souvenirs (1948).
Raoul de Roussy de Sales ''L'Amérique entre en guerre. Journal d'un Français aux États-Unis. Préface par Pierre Lazareff.
Rudolf Semmler Journal du secrétaire de Goebbels. Avec une introduction de McLachlan. Notes de G. S. Wagner (1948).
Pierre Thévenard et G. Tassel Le Cinéma scientifique français. Préface de Jean painlevé (1948)
jeunepaVaev.jpg
XXX "Vae victis !" ou deux ans dans la L.V.F. Précédé de Mon point de vue, par Rémy (1948)
Le Procès Kravchenko contre les "Lettres françaises", compte rendu des audiences d'après la sténographie, suivi d'un Index des noms cités (1948) Coll. Pour servir à l'histoire de ce temps (n° 9)
Général Wladysław Anders Mémoires, 1939-1946__ . Traduit du polonais par J. Rzewuska (1948).
Dominique Launois (i. e. Gilbert Cesbron) Qui se souvient de Babylone ? (1949).
Pierre Daninos L'éternel second (1949).
Edmond Michelet Sur la fidélité en politique. Lettre à Monsieur l'Abbé G. (1949).
Louis Salleron Un jeune catholique devient communiste, malgré les cordiaux avertissements de Louis Salleron (1949). Coll. Conseils (n° 3).
Jean Galtier-Boissière Mon journal dans la grande pagaïe (1950)
Gilbert Cesbron La Souveraine (1950).
Aldous Huxley Jaune de Crome (1950). Coll. Fenêtres sur le monde.
Jacques de Laprade Le Théâtre de Montherlant (1951).
Roger Sauvage Les Conquérants du ciel. Louis Blériot, Roland Garros, Adolphe Pégoud, Georges Guynemer, Jules Védrines, Charles Nungesser, Pelletier Doisy, Jean Mermoz, Henri Guillaumet, Edmond Martin La Meslée. Illustrations de Mixi-Bérel. (1950).
Roger Barberot Héros de la mer. Illustrations de Sab (1951).
Raymond-Léopold Bruckberger Les Cosaques et le Saint-Esprit (1951).
Daniel-Rops Les Aventures de Dieu. Illustrations de Pyrol (1951).
Aldous Huxley L'ange et la bête (1951).
André Stibio Indiscrétions (1951).
Raymond-Léopold Bruckberger Marie-Madeleine (1952).
Gaston Haelling Palestine israélienne (1952)
Georges Langelaan (pseud. L'Ange) L'Ange. 50 télégrilles (1952).
Piotr Pirogov J'ai quitté ma patrie, traduit de l'anglais par Alain de La Falaise (1952) Coll. Fenêtres sur le monde.
André Maurois Lettres à l'inconnue. Illustrations de Dignimont (1953)
Lucien Clergue et alii El Cordobes, 77 photographies de Lucien Clergue. Textes de Paco Tolosa, Robert Marteau, Jean-Marie Magnan, J.-M. Goudard... (1965)
Roland Bacri et Jacques Lap Dessiné par Jacques Lap. Écrit par Roland Bacri. Le Guide de Colombey. (1965)
Jean Galtier-Boissière avec la collaboration de Charles Alexandre Histoire de la guerre 1939-1945 (1965)
Boris de Rachewiltz Éros noir, mœurs sexuelles de l'Afrique de la préhistoire à nos jours (1965)
Dr G. Valensin La Prostate, grandeurs et servitudes (1965)
Belen Le Réservoir des sens. ]Illustrations de André Masson (1966)
Marcelin Cazes 50 ans de Lipp. Suivi de discours prononcés à l'occasion du prix Cazes (1966)
Duc Drôles de gags. 1001 pages d'amour et de suspense imaginées. Ciné-livre 3 dimensions. Scénario et réalisation de Duc. Le premier spectacle de poche (1966)
Élie Faure La Sainte Face. Préface de Henry de Montherlant (1966)
Michel Lanse Les Mémoires d'une barbouze (1966)
Lo Duca Érotique de l'art (1966)
Max Loreau Dubuffet et le voyage au centre de la perception, de Paris-Circus au grand-art l'Hourloupe (1966)
vianzizique.jpg
Boris Vian En avant la zizique, et par ici les gros sous (1966)
Boris Vian Trouble dans les Andains (1966)
Jean-Paul Aufray Cheetah (1967)
Charles Billet L'Accident du F-BGOD (1967)
Jean Carrière Retour à Uzès, roman (1967)
Jean de Liniers Le Piémontais, roman (1967)
Nicole Louvier Les Dialogues de la nuit blanche (1967)
Alain Magrou Le Ciel qui voyage (1967)
Claude Maillard Les Vespasiennes de Paris, ou les Précieux édicules (1967)
rogerdeM.jpg
Roger de Mervelec Les Lapins du Flore (1967)
Jean Poindessault Le Long Détour (1967)
Jonathan Routh Guide porcelaine des lieux de Paris. Illustré par John Glashan (1967)
Georges et André Tabet La Casbah de papa, nouvelles (1967)
Boris Vian Chroniques de jazz, texte établi et présenté par Lucien Malson (1967)
Gérard Zwang Le Sexe de la femme (1967)
Maxime Alexandre Mémoires d'un surréaliste (1968)
Inge Deutschkron Tel était leur enfer, les enfants dans les camps de concentration. Traduit de l'allemand par Julia Tardy-Marcus (1968)
Charles Ford Hollywood story (1968)
Suzanne Le Floch Didier Novack, mon fils. Préface de Me René Floriot (1968)
Nicole Louvier Honorable ou le Chien, roman (1968)
François Caradec et Jean Nohain Fregoli, 1867-1936, sa vie et ses secrets (1968)
Catherine de Prémonville Jamais sans Jules (1968)
Maud Sacquard de Belleroche L'Ordinatrice ? Mémoires d'une femme de quarante ans (1968)
Joël Taravo Les Derniers joyeux (1968) Coll. Mémoires pour l'an 2000.
Gérard Zwang Le Sexe de la femme. Nouvelle édition (1968)
Jacques Baroche Comportement sexuel de l'homme marié en France (1969)
Marc Albert-Levin Un Printemps à New-York (co-édition J.-J. Pauvert/Jeune Parque, 1969)
Lo Duca Histoire de l'érotisme (1969)
François Caradec et Jean Nohain La vie exemplaire de la femme à barbe, Clémentine Delait, 1865-1939 (1969)
Maud Sacquard de Belleroche L'Ordinatrice seconde (1969) Coll. Mémoires pour l'an 2000.
Maud de Belleroche Des femmes (1970)
Alphonse Boudard et Luc Étienne La Méthode à Mimile, illustrée par Dédé (1970)
Georges Deniau Tennis total, méthode en 7 classes. Photographies de Philippe Mory (1970)
Albert et Noémi Des Senteurs végétales, roman (1971)
noisbeller.jpg
Maud de Belleroche Noisette (1971)
Barbara Buick L'Étiquette (1971)
Anja Vermoor Le Carré magique, roman, traduit de l'allemand par Jean-Pierre Larochette (1971)
M. Cadiot et B. Nolan Hexagone papers, cent ans de guerre au Viêt-Nam, 1859-1972 (1972)
Maud de Belleroche Eva Perón, la reine des « sans-chemises » (1972)
desriauxNoir.jpg
Jean Desriaux Les Pantoufles de l'homme en noir (1972)
Jérôme Spycket Les Scandales de l'assurance automobile, lettre ouverte aux quinze millions d'assurés automobile français (1972)
Nathan Turku A Rotterdam, le massacre des saints innocents (1972)
Jean Carrière Retour à Uzès, roman (1973)
Alphonse Boudard et Luc Étienne La Méthode à Mimile, illustrée par Dédé (1974)
Hubert Encyclopédie du cache-sexe, dessins de Hubert (1974)
Gérard Zwang Le Sexe de la femme. Nouvelle édition revue et corrigée (1974)
Clément Brunoy Salyne (1975)
ZDorianinv.jpg
Jean-Pierre Dorian Qui est là ? En direct avec l'invisible (1975)
Kevin Quinn Avery La Vie secrète des chiffres, traduit de l'américain par Mary Louise Gradwohl (1975)
Martin Pentecost Le Sexe et les astres, étude zodiacale des caractéristiques sexuelles, traduit de l'américain par Robert Pontnau (1976)
ordinatrice50.jpg
Maud de Belleroche L'Ordinatrice a cinquante ans (1978)
Jean Suyeux La Cuisine au yaourt (1978)


Annoncés à paraître :
Lord Berners Le Chameau. Coll. Fenêtres sur le monde (n° XVII).
Elisabeth Bowen ''Amis et parents. Coll. Fenêtres sur le monde (n°XVIII).
Edmund WIlson ''Le Comté d'Hécate. Coll. Fenêtres sur le monde (n° X).


RezzlogCdT.jpg




dimanche 18 mai 2014

D'imaginaires bouquins, partout...

mur14e.jpg


Spécialité des gens d'esprit, comme l'utopie, la création d'ouvrages imaginaires est une constante dans la culture occidentale. Les mânes de François Rabelais ne nous diront pas le contraire. Tout récemment, Stéphane Mahieu a réuni pour les éditions du Sandre une bibliothèque de ce type, savamment cataloguée, après avoir donné pour les cahiers du collège de 'pataphysique un premier état de son travail. Bien sûr, c'est passionnant. En 1998, parce qu'il jugeait que ces pièces faisaient défaut aux historiens de la littérature, François Caradec avait promu en son temps un Catalogue d'autographes rares et curieux (éditions Patrick Fréchet) où il concevait quelques parts manquantes de la littérature française. Dans la même région de la capitale, c'est-à-dire rue Raymond Losserand, au niveau du métro Pernety (XIVe), une fresque murale fut municipalement barbouillée qui mettait sous les yeux des passants les dos de cinquante titres à malice conçus par Bertin et Jouet parmi lesquels :
Les Mémoires de François Chevallié de Hadoque, capitaine de la Marine du Roy, Commandant le vaisseau la Licorne
Les Femmes sont toujours trop bonnes avec les Hommes
Le Livre des Sommeils du lion (Michaux)
L'Architaupe de Marc Ronceraille, etc.
La réalisation de cette fresque avait donné lieu à la publication d'une plaquette toute allongée au format (275/105 mm) que le libraire Patrick Fréchet nous a bienveillamment fourni.
A l'époque, Michel Butor avait donné déjà une liste de "dix livres imaginaires" dans L'Arc a lui consacré (n° 39), c'est un fait.
Mais depuis que des aigrefins se mettent à "écrire" le plus célèbre des livres imaginaires, le Necronomicon, sans le concours d'une quelconque divinité, fût-elle du plus bas échelon (il faut l'avoir vu pour y croire !), le risque est grand que n'importe quel gandin(e) se mette à des labeurs qui le/la dépasse. Le genre en perdrait naturellement toute sa magie.
Quoi qu'il en soit, nous reviendrons sur cet inestimable sujet à propos de La Bibliothèque invisible de Stéphane Mahieu, l'opus qui vient de paraître...


Stéphane Mahieu La Bibliothèque invisible. — Paris, Editions du Sandre, 2014.
Stéphane Mahieu (dir) "L'autre côté des bibliothèque..." (dossier "Livres imaginaires" in) Viris Candela (n° 22, décembre 2012).
Michel Butor dans "L'Arc" (n° 39, 1969)
Bertin et (Jacques) Jouet La Bibliothèque impossible. — (Paris), Jaja, 1985, 20 p., 275/105 mm, erratum contrecollé.

jeudi 9 janvier 2014

Bibliographie lacunaire des éditions Jean Vigneau

aaaJeanVlog.jpg


Après avoir été l'un des administrateurs des éditions Bernard Grasset, Jean Vigneau crée sa propre maison d'édition à Marseille en 1941 au 22, rue de Madagascar. Son premier catalogue témoigne de sa proximité avec les Cahiers du Sud (Gabriel Bertin par exemple). Son premier livre imprimé à Cahors par l'imprimerie de A. Coueslant.
% En 1945, Jean Vigneau installe son entreprise à Paris, au 70 bis, rue d’Amsterdam et tente, à l'instar des Algérois montant sur la capitale, de rafler la mise. A l'instar de ses jeunes concurrents, exception faite du Marseillais Robert Laffont, le substrat Gallimard ne s'effritera pas...
Jean Vigneau est décédé à Paris en septembre 1989 et est enterré à Saint-Laurent de Gosses dans les Landes.
Grâce à Patrick Fréchet qui nous a fourni l'essentiel et la trame, voici un rapide catalogue lacunaire de la maison Jean Vigneau, en attendant de pouvoir vous fournir plus d'informations.

aaajeanvlogbl.jpg

Catalogue lacunaire

1941
Charles Braibant Mer franque, essai, 239 p.

1942
Henry de Montherlant Les Nouvelles Chevaleries (a. i. 1er juin 1942), 88 p.
Émile Danoën (pseudonyme de Émile Orvoën) Cerfs-volants, roman, 291 p.
M. Ruggeri La Revanche de l'enfant.
Jacques Spitz La Parcelle « Z », 221 p. Collection « Les Romans fantastiques » (n° 1).
Jean des Vignes-Rouges (i. e. Jean Taboureau) Savoir commander, psychologie et pratique du commandement 199 p.

1943
Gabriel Bertin Supplices de la nuit, nouvelles. Frontispice de Toursky, 176 p.
Gaston Baudoin Le Pain fier, roman, 253 p.
aacendrarsvigneau.jpg Blaise Cendrars Petits contes nègres pour les enfants des blancs. Illustrations de Francis Bernard, 94 p.
Aimé Lafont Paul Valéry, L’homme et l’œuvre. Avec une lettre de M. Paul Valéry et des illustrations de Jean Texcier, 275 p.
Marianne Monestier Devenir grande, 191 p.
Jean Th. Paolantonacci Gabriele d'Annunzio et l'humanisme méditerranéen. Doctrine et poésie dans ″Maia″, premier livre des ″Laudi″, collection "Méditerranée" (unique volume de la collection).
Roger Peyrefitte Les Amitiés particulières, 443 p. Prix Théophraste Renaudot 1944
François Reuter Le Chemin du Stalag. Frontispice de G. Renevey, 291 p.
Tod Robbins La Bouteille verte.
Jacques Spitz Les Signaux du Soleil, 244 p., collection « Les Romans fantastiques » (n° 2).
Jean des Vignes-Rouges La vie en face. Conseils d'hygiène mentale, 214 p.
1944
Henry Houssaye Laurence, roman, 287 p.
Henry de Montherlant Croire aux âmes. Orné d'une eau-forte et de quatre compositions d'Yves Brayer. (Sur le Gréco. Demain il fera jour. Observations. La Charité), 75 p.
Jean Tortel Du jour et de la nuit, poèmes, 109 pages.
VORONiNTERW.jpg Ilarie Voronca L’Interview. Frontispice de (Alice) Halicka, (4 avril 1944), 244 p.

1945
Marcel Bourrier Fin de l’aventure, 235 p.
Pavel Dan Le Père Urcan. Traduit du roumain par Gabrielle Cabrini et Eugène Ionesco, 241 p.
Émile Danoën Rue des Enfants abandonnés, récit, 88 p.
Gabriel Du Genet Jean Giraudoux ou un essai sur les rapports entre l’écrivain et son langage, 79 p.
Jean-Michel Hertrich La Fin des dieux Blancs, 279 p.
Henry Houssaye Lolita (a. i. 10 août 1945), 223 p.
François Martin L’Ange de la mort, 77 p.
Marianne Monestier C'est déjà midi. 1945, 160 p.
Simone Ratel Contes de la terre et de la mer. Illustrations de Henriette de Costier, 153 p.
Marc Soriano Contes de la fée Crapette, 64 p.
Louis de Villefosse Lamennais ou l’occasion manquée, 301p.

1946
Jean-Pierre Alem L’Auberge de Mimas, 237 p.
Francisco Amunategui À quelle heure couche-t-on les vieillards ?, 184 p.
Jean de Beer Tombeau de Jean Giraudoux. Avec quatre compositions originales en couleurs de (Georges) Douking, 61 p.
Marcel Bourrier Les Cavaliers de la lune, 336 p.
Blaise Cendrars Le Vieux port avec 12 lithographies hors-texte et 14 vignettes de René Rouveret, Couverture illustrée rempliée, chemise, étui Tirage limité à 3256 ex. num. In-folio, 111 p.
Blaise Cendrars Rhapsodies gitanes. Avec 18 lithographies originales de Yves Brayer. (a. i. 15 mars 1946) 222 ex. numérotés sur vélin du Marais, dont 25 HC, 137 p.
Émile Danoën L’Aventure de Noël, 296 p.
Jean Faurel (i. e. Jean Delay), La Cité grise. Frontispice d’Hermine David, 211 p.
Lucien Greffier (i. e. G. Bodard) La Mésaventure espagnole, récit. Illustrations de Mag Bodard, 271 p.
Marguerite Grépon Pour une introduction à une histoire de l'amour, 240 p.
Jean-Michel Hertrich Doc-Lap ! (L'indépendance ou la mort !) choses vues en Indochine, 287 p.
Henry Houssaye Mort et transfiguration, 221 p.
Jacques Ménétrier L’Espoir de l’abîme, essai, 277 p.
Henri Perruchot Le Maître d’homme, 267 p.
Armand PetitJean Mise à nu, 247 p.
Roger Peyrefitte Les Amitiés particulières, roman. Avec, en frontispices, 2 lithographies originales de Valentine Hugo. 2 volumes.
Jacques Rastier Quelques morts inutiles, roman, 223 p.
Maurice Ribet Le Procès de Georges Claude, 200 p.
Charles Rochet Pays Lao, le Laos dans la tourmente, 1939-1945, 277 p.
Jacques Sinclair Le Destin s'amuse, roman, 272 p.
Marc Soriano Le Repos du septième jour, 327 p.
André Ulmann La Conjuration des Habiles, 246 p.

1947
Pierre Aufschneider Manuel pratique de Reliure à l’usage des amateurs et des débutants, Enseignement recueilli par L. Ombredanne, 191 p.
Raphael Barquissau L’Asie française et ses écrivains (Indochine-Inde), 248 p.
Nicolas Baudot de Juilly Histoire secrète du connétable de Bourbon. Avant-propos du docteur Paul-J. Petit, 259 p.
André Brincourt Désarroi de l’écriture, 239 p.
René de Castries Monsieur de Gerland, 333 p.
Charles Ford avec la collaboration de Jean Devau, On tourne lundi (écrire pour le cinéma), 283 p.
Louis Francis Jusqu’à Bergen, 317 p.
Héron de Villefosse Éloge des Pierreries. Lithographie originale d’André Derain en frontispice (Jean Vigneau pour Cartier), 2 volumes, 49 p.
Elisabeth Knout La Ronde des mouches, 120 p.
Jean Miquel Le Blanc Souci, 247 p.
Françoise Moser Une héroïne : Louise Michel. Préface de Lucien Descaves, 245 p.
André Németh ''Kafka ou le Mystère juif. Traduit du hongrois par Victor Hintz, 204 p.
Roger Peyrefitte Le Prince des Neiges, drame en 3 actes. Avec un frontispice de Jean-Denis Maillart. (Paris, Théâtre Hébertot, 10 décembre 1947., 215 p.
Roger Peyrefitte Mademoiselle de Murville, 275 p.
B. de Pirey Saint-Alby Pour l'honneur du pavillon. Histoire de la marine française des origines à nos jours. Illustrations de Pierre Darby, 224 p.
Rachel Lettres inédites, présentées par Gabriel Laplane, 235 p.
Michel Ragon Les Écrivains du peuple : historique, biographies, critique, 303 p. Collection « Germinal » (n° 2)
Jacques Rastier Confiteor, roman, 388 p.
Tristan Rémy L’Homme du canal, 323 p. Collection « Germinal » (n° 1).
Claude-Émile Roosen La Marmaille de Koukourouz, 357 p.
Raphaël Sanchez-Guerra Mes prisons. Mémoires d'un "Rouge". Préface de M. Miguel Maura. Traduit de l'espagnol par Denyse Parrot 332 p.
Émile Souvestre Le Foyer breton, Traditions populaires Illustrées d'après l'édition originale par Penguilly, Leleux, Fortin et Tony Johannot. Avant-propos et notes explicatives par Jean Vigneau, 321 p. Collection de « Littérature légendaire et populaire »
Jean des Vignes-Rouges L’Âme d’un parc. Le Secret d’un roi – Versailles – Louis XIV, 224 p.

1948
Raphaël Barquissau Outremer, 31 p.
André Billy Pudeur. Avec 15 illustrations de Dignimont, 100 p.
Roger Peyrefitte L’Oracle, 313 p.

1949
Raphaël Barquissau Les Poètes créoles du XVIIIe siècle (Parny, Bertin, Léonard), 251 p.
Henri Lémery ''De la paix de Briand à la guerre de Hitler. Préface de M. Albert Rivaud, 249 p.

1950
Alain Peyrefitte Rue d’Ulm : chroniques de la vie normalienne. Préface d'Albert Pauphilet. Introduction d'André François-Poncet. Textes réunis et présentés par Alain-Peyrefitte, 319 p.
André Sernin Eva (Journal d’un jeune homme), 331 p.

aaalogjvign.jpg
Parution incertaine :
Jean des Vignes-Rouges Puissance magique (à paraître en 1947)
aaalogvinb.jpg

- page 1 de 3