L'Alamblog

Accueil | Contre-feux, revue littéraire | Les espaces de l'édition indépendante

dimanche 23 novembre 2014

Betty, Blédine et les vaches

betduham.jpg



Non contente de traiter ses copines Blédine et sa soeur de "connes", Betty Duhamel (1943-1995) livrait dans ses souvenirs d'enfance intitulés Les Jolis Mois de May (1994), un portrait de dragon breton et, en contrepoint, une apologie de la vache. Entre autres choses délicieuses.
Elle était la petite-fille de Georges Duhamel et son grand amour de jeunesse, un certain prix Nobel que nous ne désignerons pas autrement que par ses initiales, P. M., se sort fort mal de son roman, Gare Saint-Lazare (Gallimard, 1973) où sont relatées ses façons et manières de grantauteur sec et fasciné par des "maîtres" racornis représentatifs de la vieille droite littéraire françouaise qui sent.
Betty, quant à elle, restait charmante. Malgré les séjours estivaux d'enfant chez sa tante dragon...


Il m'arrive de plus en plus souvent de faire le trajet "Ty-Breiz", Raguenez, Keroren, dans les deux sens, avec un ricochet, quand c'est permis, par Kerkanik.
Je passe alors par le chemin des vaches. Elles paissent, tranquilles et sauvages. J'aime leur existence. J'aime leur lourdeur paisible, leur regard humide, leur humble présence. Elles m'apportent la paix. Je les adore. Ce sont des belles devenues bêtes par sagesse. Je voudrais grossir et me mêler à elles et vivre lentement, de l'étable à la prairie, fabriquer du bon lait bien nourrissant et ne plus habiter avec un dragon qui se bat contre des termites. Non. Peau de vache n'est pas une insulte.




Betty Duhamel Les Jolis Mois de May. Préface de Paul Guimard. — Paris, 1994.

samedi 22 novembre 2014

Claude Louis-Combet chez les Amazones

shirleysah.jpg


Catalogue appétissant chez Les Amazones en ce mois de novembre. En particulier, des morceaux de la bibliothèque de Gaspard Olgiati, fondateur des éditions Babel-Editeur (Mazamet) mort en 2012.
Et par exemple :
19 - LOUIS-COMBET (Claude). Du sens de l'absence. Lettres vives, 1985. In 8°, broché, envoi. 61 pp.-(1)f. ÉDITION ORIGINALE. Envoi à Gaspard Olgiati. 65 €
20 - LOUIS-COMBET (Claude). Ouverture du cri. S.l., Cadex, 1992. In 12, broché, taches sur la couverture, envoi. 28 pp.-(2)ff., dessins à l'encre de Mechtilt. ÉDITION ORIGINALE. Envoi à Gaspard Olgiati. 65 €
21 - LOUIS-COMBET (Claude). Augias et autres infamies. José Corti, 1993. Petit in 8°, broché, envoi. 148 pp.-(2)ff. EDITION ORIGINALE. Envoi à Gaspard Olgiati. 65 €
22 - LOUIS-COMBET (Claude). Blesse, ronce noire. José Corti, 1995. Petit in 8°, broché, envoi. 141 pp.-(1)f. EDITION ORIGINALE. Cordial envoi à Gaspard Olgiati. 65 €
23 - LOUIS-COMBET (Claude). L'Âge de rose. Corti, 1997. In 8°, broché, envoi. 282 pp.-(2)ff. ÉDITION ORIGINALE. Bel envoi à Gaspard Olgiati. 65 €
24 - LOUIS-COMBET (Claude). Ascétisme et eudoménisme chez Platon. Besançon, Annales littéraires de l'Université de Franche-Comté, 1997. In 8°, broché, envoi. 192 pp.-(1)f. EDITION ORIGINALE. Un écrit de jeunesse. Bel envoi à Gaspard Olgiati. 65 €
25 - LOUIS-COMBET (Claude). Passions apocryphes. Éditions Lettres Vives, 1997. In 8°, broché, couverture à rabats, envoi. 57 pp.-(2)ff., frontispice de Hélène Csech. EDITION ORIGINALE. Bel envoi à Gaspard Olgiati. 65 €
26 - LOUIS-COMBET (Claude). Larves et Lémures. Bédée, Folle avoine, 1997. In 8°, broché, envoi. (10)ff. ÉDITION ORIGINALE. Envoi à Gaspard Olgiati. 65 €
27 - LOUIS-COMBET (Claude). Le Petit Oeuvre poétique. Corti, 1998. In 8°, broché, envoi. 124 pp.-(3)ff. Edition en partie originale. Bel envoi à Gaspard Olgiati. 65 €
28 - LOUIS-COMBET (Claude). Proses pour saluer l'absence. José Corti, 1999. Petit in 8°, broché, envoi. 164 pp.-(2)ff. Edition en partie originale. Bel envoi à Gaspard Olgiati. 65 €
29 - LOUIS-COMBET (Claude). Iris. Montigny-les-Metz, Voix, 1999. Plaquette in 8° oblong, brochée, envoi. 19 pp.-(1)f., gravures de Bérénice Constans. ÉDITION ORIGINALE. Tirage hors commerce. Envoi à Gaspard Olgiati. Claude Louis-Combet a ajouté une note indiquant que cette plaquette avait été réalisée par une oeuvre hospitalière qui l'offrait à de grands malades. Elle devait donner lieu à un livre d'artiste au cours de l'année 2000. 120 €
30 - LOUIS-COMBET (Claude). L’Heure creuse. Mazamet, Babel Editeur, 2001. In 12, en feuilles, chemise. 16 pp., 2 illustrations de Marie-Thérèse Herbin. EDITION ORIGINALE. 1/20 exemplaires numérotés sur vélin d’Arches (tirage de tête). Ce texte a d'abord paru dans la revue L'Instant d'après en juin 2000. 65 €
31 - LOUIS-COMBET (Claude). L'Homme du texte. En lisant en écrivant. Corti, 2002. In 8°, broché, envoi. 304 pp.-(1)f. Bel envoi à Gaspard Olgiati. Réunion de textes sur « l'entreprise d'écriture » parus dans différentes revues. 65 €
32 - LOUIS-COMBET (Claude). . Bordeaux, Shushumna, 2002. In 16, broché, envoi. 44 pp.-(2)ff. ÉDITION ORIGINALE. Tirage limité à 320 exemplaires, celui-ci 1/300 sur vergé. Envoi à Gaspard Olgiati. 75 €
33 - LOUIS-COMBET (Claude). D'Île et de mémoire. José Corti, 2004. Petit in 8°, broché, envoi. 82 pp.-(2)ff. EDITION ORIGINALE. Bel envoi à Gaspard Olgiati. 65 €
34 - LOUIS-COMBET (Claude). Les Errances Druon. José Corti, 2005. In 8°, broché, envoi. 288 pp.-(1)f. EDITION ORIGINALE. Bel envoi à Gaspard Olgiati. 65 €
35 - LOUIS-COMBET (Claude). Cantilène et Fable pour les yeux ronds. José Corti, 2006. In 8°, broché, envoi. 82 pp.-(2)ff., illustrations de Bérénice Constans. Edition en partie originale pour Io et Bethsabée, les autres textes avaient été publiés en livres d'artistes à des tirages confidentiels. Amical envoi à Gaspard Olgiati. 70 €
36 - LOUIS-COMBET (Claude). Gorgô. Récit. Galilée, 2011. In 8° oblong, broché, couverture à rabats, prière d'insérer. 56 pp.-(7)ff. EDITION ORIGINALE. Bel envoi. 65 €

(...)
43 - NELLI (René). Sonnets monosyllabiques. Note de Gaspard. (Mazamet), Babel Editeur, Cognac, le temps qu’il fait, 1985. In 12 oblong, broché, couverture à rabats. 56 pp., portrait de René Nelli et 4 illustrations-flammes de Lyne Limouse. Edition en partie originale (pour 13 sonnets). Tirage limité à 600 exemplaires sur vergé blanc. On joint : Le temps qu'il fait, cinq ans d'édition. 1981/1985. Catalogue général. 1986. In 8°. (p. 55, présentation du livre) 20 €
44 - NELLI (René). Sonnets monosyllabiques occitans. Mazamet, Babel, Accroc, 1990. In 16, broché. 14 pp. Tirage limité à 200 exemplaires, celui-ci 1/35 numérotés sur couché mat ivoire (tirage de tête). ÉDITION ORIGINALE. « Une fantaisie (qui va plus loin que la fantaisie) » du spécialiste ami des troubadours, du Catharisme et de Joë Bousquet, avec une traduction indicative en français et une notice. 60 €

(...)
62 - POLITE (Carlene). Les Flagellants. Traduit de l'américain par Pierre Alien. Christian Bourgois, 1966. Petit in 8° oblong, broché, exemplaire du Service de Presse. 268 pp.-(2)ff. EDITION ORIGINALE. Le roman qui se déroule à Greenwich Village fut écrit à Paris ou Carlene Polite, jeune romancière afro-américaine, fut encouragée par Dominique de Roux. (Le roman ne parut en américain qu'après cette traduction française) 60 €

(...)
65 - (REVUE) — EXIL. 1973-1978. 9 numéros en 6 volumes in 8°, brochés. Collection complète de cette revue créée par Dominique de Roux. 120 €
66 - (REVUE) — LA TREIZIÈME. 1985-2008. 10 volumes in 8°, brochés. Collection complète de cette revue littéraire à parution intermittente. Le directeur de la publication en était Max de Carvalho. Parmi les auteurs : Bernard Noël, Henri Renoux, François Cheng, Pierre Oster, André du Bouchet, Antonio Ramos Rosa, Pierre Betencou, Gaspard Olgiati.
67 - (REVUE) — QUATRE. Mazamet, Babel Editeur, 2008-2009. 3 volumes in 8°, brochés. 46 pp.-(1)f., 51 pp.-(1)f., 40 pp.-(2)ff. sur vergé de Rives. 3 seuls numéros parus de cette revue interrompue par la maladie puis le décès de Gaspard Olgiati. « QUATRE, est-ce une revue ? : pas de parution régulière, pas de chroniques, pas d’abonnements… QUATRE est un simple lieu d’accueil, chaque fois consacré à une forme d’écriture (fragments, poèmes, rêves, écrits intimes ) ou à telle obsession de l’éditeur. Mais pourquoi donc quatre ? pourquoi pas cinq ou sept ? Remarquons que d’une publication riche de vingt ou trente textes, le lecteur n’en lit souvent que trois ou quatre, puis remise l’ouvrage dans ses rayons. » Quatre textes donc dans chaque volume, le premier d'un « aîné » : Jean Paulhan et Félix Fénéon, Antonio Porchia, Saint-John-Perse. Les autres auteurs étaient des habitués de la maison d'édition : Sylvie Azéma-Prolonge, Margo Ohayon, Bernadette Engel-Roux, Ysabel Lorans, Pierre Oster, Bernard Lévy, Max de Carvalho, Henri Renoux et Gaspard Olgiati.
68 - (REVUE) — POSSIBLE IMAGINAIRE. Auch, L'Arrière-Pays, n° 1-3, 1997-2001. 3 volumes in 8°, brochés. Collection complète (?). Sans doute. La Bibliothèque nationale de France ne possède que les deux premiers numéros. Rédigée par Eric Dazzan, on trouve parmi les contributeurs : Bernadette Engel-Roux, Gérard Bocholier, Gaston Puel, Judith Chavannes, Pierre Garrigues…

(...)
90 - WITTIG (Monique). L’Opoponax. Les Éditions de Minuit, 1964. in 12, broché, non coupé. 281 pp. ÉDITION ORIGINALE. 1/112 exemplaires numérotés sur bouffant select. L'histoire d'une petite fille de la maternelle à sa dernière année scolaire. « Mon Opoponax, c'est peut-être, c'est même à peu près sûrement le premier livre moderne qui ait été fait sur l'enfance. Mon Opoponax, c'est l'exécution capitale de quatre-vingt-dix pour cent des livres qui ont été faits sur l'enfance. C'est la fin d'une certaine littérature et j'en remercie le ciel. Mon Opoponax est un chef d’oeuvre d'écriture parce qu'il est écrit dans la langue exacte de l'Opoponax. » (Marguerite Duras). Ce roman obtint le prix Fémina. 100 €


Les Amazones
Tél. : 01 40 46 08 37
lib.lesamazones@wanadoo.fr
68, rue Bonaparte 75006 Paris


Ilustration du billet : Shirley Sharoff

mercredi 19 novembre 2014

Pierre Autin-Grenier et la situation

pagflag.jpg



Pierre Autin-Grenier a beau s'être esquivé, il est à nouveau l'occasion de rencontres amicales. On ne se refait pas...
Quelques mois après son décès, ce printemps, une double publication permet de lire des proses inédites, de PAG d'une part - c'est Analyser la situation (Finitude) - d'hommages d'autre part (Finitude itou).
C'est naturellement le recueil d'inédits qui sera lu lors d'une soirée de lectures à voix haute, par et en présence de ses amis écrivains, peintres et poètes le samedi 22 novembre 2014 à 19h à la librairie de l'Horloge (35 Place de l'Horloge) à Carpentras.
Au sommaire du recueil d'hommages quatre artistes présentent de très beaux portraits, certains connus déjà, ce sont Ronan Barrot, Denis Monfleur, Georges Rubel et Ibrahim Shahda. Côté plumes, les proches Dominique Fabre et Christian Garcin, Brigitte Giraud, Martine Laval, Jean-Jacques Marimbert, Antoine Volodine, Izabella Borges, Frantz Bertina, Eric Holder, Frédéric-Yves Jeannet mais aussi, et surtout, Pierre Autin-Grenier et Pierre Autin-Grenier qui par un tour de passe-passe malicieux, et bien à lui, parvient à placer trois interventions plaisantes et tendres, comme il lui sied..."On attendra la guerre à la maison", une lettre à Martine Laval et "Quand j'étais écrivain", fameuse page issue d'une revue.
Plus roboratif encore, son nouveau recueil est aussi terrible que délectable. Dès l'épigraphe à "mon cancer" et à son épouse qui veille dessus comme sur "du lait sur le feu". PAG a le mot simple et juste, la plume nette et parfaitement drôle, comme savent la tenir les aristocrates du rire, et il nous livre, encore malgré le départ, des pages pour nous soutenir, rêver une vie qu'il n'aura pas eu après son coup de foudre ricain avec Nora, refaire le cheminement, un petit bout du chemin, sur un rythme particulier et dans une direction nouvelle. On ne lit pas ces pages comme la plupart.

Ça finit dans le noir
les radis bleus par la racine
on avait pourtant rêvé mieux
(...)
Après toute la vie heureusement
il reste encore la mort
à bien rater

C'est Antoine Volodine qui l'écrit en vers. Il n'a pas tort.



Pierre Autin-Grenier Analyser la situation. - Finitude, 136 pages, 13, 50 €

Collectif Une manière d'histoire saugrenue. Hommage à Pierre Autin-Grenier. - Finitude, 96 pages, 14 €

mardi 18 novembre 2014

Les couvertures du siècle dernier (XLIX)

florealromanMerlet.jpg



Jean-François-Louis Merlet Samba, l'homme au doigt coupé. - Paris, "Floréal-roman" n°7, 1er juillet 1923. "Aucun numéro de Floréal-roman ne peut être vendu sans le numéro de Floréal portant la même date."

lundi 17 novembre 2014

Les couvertures de notre siècle (XVIII)

morgueloutre.jpg


Pendant un an et demi, je suis allée à la chambre mortuaire de l'hôpital Necker (à raison d'un jour et demi par semaine) à la rencontre de ceux-là qui officient en des lieux reculés de notre conscience. Chaque rencontre appelait une suivante. Ce qui se partagea fut essentiel pour moi, comme pour Mireille Noury, cadre infirmier à la chambre mortuaire. Cette démarche relevait d'une infinie vitalité et était un pied de nez au morbide et au déni ambiant de la mort, aventure humaine qui si elle ne fait pas plaisir à vivre, est pourtant bien réelle. Impatiente d'être, je prenais en réalité conscience du cycle obligé de la vie, donc de l'existence de la mort en moi aussi. J'en étais et sans toutefois le savoir encore au Funèbre, tel que défini par Marcel Guiomar : « Le Funèbre n'est ni projection vers un deuil factice et préalable à toute Mort véritable comme dans le Lugubre, ni un refus de la mort comme le Divertissement ; il est à chaque instant de notre vie le milieu juste, l'accord constant de chaque unité de rythme de notre vie avec l'approche régulière de notre Mort. Il n'en retarde ni n'en avance la pensée et l'échéance ; il est neutre. »


Laurence Loutre-Barbier La Dernier Chambre. — Fage Editions, 2010, coll. Particulière, 96 pages, 15 €


- page 1 de 459