Il y a de cela trois semaines, j'ai posté en cet endroit même un billet assez pessimiste sur l'avenir de la structure Lekti-ecriture.com, dont je suis responsable.

Sans revenir sur les détails, il serait utile de signaler que depuis, la situation n'a pas changé : les superstores en ligne continuent d'offrir les frais de port, alors que quelques librairies indépendantes (mais pas toutes), se sont mises en conformité avec la loi, et pratiquent désormais une politique de frais de port basée sur les frais réels, ce qui a entraîné une désaffection brutale de leurs espaces de vente.

Après trois semaines, nous accusons nous aussi, au niveau de Lekti-ecriture.com, une baisse significative des ventes, puisque nous sommes nous aussi passés en frais réels. C’est même la raison principale pour laquelle, avec beaucoup d’amertume, j’avais posté un billet dans lequel je précisais que j’étais prêt à abandonner le travail mené, au niveau de Lekti-ecriture.com, et de passer la main.

Aujourd’hui, avec le recul, le sentiment d’abattement est moins présent à l’esprit, et j’aimerais préciser que nous allons a priori continuer. Je ne me résous pas, malgré les difficultés et la fatigue accumulée, à abandonner un projet pour lequel j’ai tout donné. De nombreux témoignages, par courriel ou téléphone, sont venus me rappeler à quel point Lekti-ecriture.com s’était désormais inscrit dans le paysage, à quel point il était devenu un projet nécessaire.

Nous avons également reçu le soutien de certaines institutions, qui se sont engagés, dans les prochains mois, à aider au développement de Lekti-ecriture.com. Nous remercierons ces institutions et les hommes en temps venu. Nous pouvons juste rappeler que Lekti-ecriture.com est un projet auto financé depuis le départ (fin 2002), et que les aides qui nous seront apportées prochainement seront donc les premières dans l’histoire de la structure.

Nous allons certainement continuer.